Passer au contenu
La boutique en ligne est présentement hors service. Veuillez nous excuser pour les inconvénients occasionnés. Nos succursales restent ouvertes.
La saison des récoltes est l’occasion idéale de faire le plein d’aliments d’ici. Si le cannage ou la congélation restent des méthodes de conservation largement répandues, la déshydratation est la nouvelle tendance du moment! Découvrez comment maîtriser cette technique en quelques étapes faciles!

Qu’est-ce que la déshydratation?

Cette pratique consiste à enlever la majeure partie de l’eau contenue dans les aliments afin d’éviter que les bactéries y prolifèrent. Les fruits et légumes, qui sont composés de 80 à 90 % d’eau, n’en comptent pas plus de 30 % à la suite du processus. La déshydratation des aliments permet d’en condenser les nutriments et d’en faire de véritables petites bombes d’énergie.

De nombreux avantages

Les bénéfices de cette technique sont nombreux! Elle permet de préserver des produits à température ambiante, ce qui est pratique lorsque le congélateur commence à déborder. Il suffit de les entreposer dans des contenants hermétiques, à l’abri de l’humidité et de la lumière. Ils occupent également peu d’espace, en plus d’être légers à transporter. Parfait pour une collation sur le pouce! La déshydratation offre également la possibilité d’élargir votre champ de recettes. On peut aisément intégrer des fruits ou légumes séchés dans un granola et une salade, ou les savourer en collation. Polyvalents en cuisine, ils ont aussi l’avantage d’être plus santé que leurs équivalents commerciaux. En effet, les aliments déshydratés à la maison sont préparés sans agent de conservation, ni additif, ni sucre. La plupart des minéraux, protéines et vitamines sont préservés dans le processus, à l’exception de certaines vitamines intolérantes à la chaleur, telles que la vitamine C, B1 et B9.

Quels aliments déshydrater?

Which foods dry best
Si les tomates italiennes, les pommes et les bananes sont des alliés de la déshydratation, la plupart des aliments s’y prêtent tout aussi bien! Courgettes, abricots, bleuets, fraises, champignons ou betteraves… Vous pouvez y aller avec votre imagination! Les légumineuses cuites et le tofu supportent également très bien ce processus. Même la viande et les fruits de mer peuvent être déshydratés! On vous conseille de privilégier la viande extramaigre, car le gras ne se déshydrate pas. Assurez-vous de bien les cuire avant de les sécher. Évitez toutefois de déshydrater les œufs, ainsi que les aliments trop aqueux comme le melon d’eau.

Un processus simplissime!

Nul besoin d’acheter un coûteux appareil pour essayer cette nouvelle tendance culinaire! Bien qu’un déshydrateur électrique s’avère pratique, vous pouvez vous y initier à l’aide d’un four conventionnel. Il suffit de faire chauffer le four à basse température, soit autour de 160 °F (70 °C). Sachez que la période de séchage varie selon plusieurs facteurs, dont le taux d’humidité et la taille des morceaux. Vous êtes pressés par le temps? Ne commettez pas l’erreur de mettre une chaleur plus élevée, car vos aliments risquent plutôt de cuire. Voici comment déshydrater en quelques étapes faciles :
  • Si vous déshydratez des fruits et légumes, prenez soin de les laver et de les peler. La plupart des légumes doivent être blanchis afin d’en détruire les micro-organismes.
  • Coupez ensuite vos aliments de façon homogène. Quant aux fruits, arrosez-les d’un peu de jus de citron pour éviter qu’ils ne brunissent.
  • Alignez vos aliments sur une plaque recouverte de papier parchemin ou sulfurisé. Mettez environ 1/2 pouce d’espace entre eux afin d’assurer une bonne circulation d’air.
  • Enfournez jusqu’à ce que l’aliment soit bien déshydraté. À l’aide d’un bloc en bois, laissez la porte du four légèrement entrouverte pour évacuer la vapeur. Le temps de séchage peut varier d’un aliment à l’autre, mais la plupart prennent entre 8 et 12 heures pour être complètement déshydratés.
Astuces Vous ne savez pas si vos aliments sont bel et bien déshydratés? Pressez-le avec un papier absorbant: s’ils restent secs, c’est qu’ils ont été séchés adéquatement. Si vous souhaitez les réhydrater, trempez-les dans un niveau d’eau représentant environ trois fois le volume de l’aliment sec.

Des chips pas comme les autres!

Maintenant que vous savez tout sur la déshydratation, c’est le temps de mettre vos connaissances en pratique. Voici une recette de chips de pommes qui achèvera de vous convaincre des bienfaits de cette méthode! Ingrédients 4 pommes rouges, épluchées Une tasse d’eau citronnée 2 cuillères à thé de sucre 1 cuillère à thé de cannelle 1 cuillère à thé de muscade râpée Préparation Préchauffer le four à 160 °F (70 °C) Enlever le cœur de pomme à l’aide d’un vide-pomme Émincer finement les pommes épluchées à la mandoline. Tremper chaque tranche dans l’eau citronnée, éponger puis saupoudrer de sucre et des épices. Placer les pommes sur la feuille de cuisson, puis enfourner entre 6 à 8 heures, en laissant la porte entrouverte. Le temps de séchage est variable en fonction de votre four. Avec la grisaille de la saison automnale, vous aurez de nombreuses occasions d’expérimenter avec la déshydratation. Vous n’avez qu’à vous armer que d’un peu de patience… et de beaucoup d’aliments de saison!