Passer au contenu
La boutique en ligne est présentement hors service. Veuillez nous excuser pour les inconvénients occasionnés. Nos succursales restent ouvertes.
Durant les mois en « bre », la grisaille domine et le soleil nous quitte alors qu’on n’a pas encore terminé notre journée de travail. Pas très motivant, on le concède. Mais on connaît un excellent remède contre la petite baisse d’énergie saisonnière : bouger! Voici comment demeurer actif au quotidien et ainsi faire revenir notre sourire au pas de course. On le répète souvent : 30 minutes d’activité physique d’intensité modérée chaque jour permettent de profiter d’une foule de bienfaits sur la santé (meilleur sommeil, meilleure gestion du poids, meilleure santé cardiovasculaire, etc.). Par « activité d’intensité modérée », on entend toute activité aérobique qui fait augmenter la fréquence cardiaque, comme la marche rapide, le patin et le vélo.

Restons mobiles…

Durant la journée, levez-vous au moins 5 minutes chaque heure. Profitez-en pour vous préparer une infusion réconfortante, pour passer un appel debout ou, si vous êtes en télétravail, pour aller couper quelques légumes en prévision du souper. Vous pouvez également faire quelques flexions de jambes (squats) ainsi que des étirements de cou, de dos, des jambes, d’avant-bras et de poignets pour bien vous dégourdir. Des exemples? Haussez les épaules et maintenez votre position durant 3 secondes avant de relâcher tranquillement. Répétez 2 ou 3 fois. Cela vous aidera à soulager les tensions au niveau des épaules et du cou. Sur votre chaise, les pieds droits posés au sol, levez vos bras et entrelacez vos doigts, tout en gardant les coudes droits. Poussez vers le haut et maintenez la position quelques secondes, puis inclinez-vous légèrement vers la gauche, pour ensuite aller vers la droite. Répétez, mais en poussant vers l’arrière. Votre dos vous remerciera! Vous pouvez également pousser les mains devant vous, afin d’étirer les omoplates et la poitrine. Le yoga sur chaise propose une foule d’exercices et d’étirements à réaliser durant votre journée : le web est une source inépuisable d’idées qui vous plairont sans doute.

… et zen!

Pour retrouver votre productivité et diminuer votre stress, rien de tel que de vous accorder une pause-respiration. Inspirez par le nez tranquillement jusqu’à gonfler votre ventre entièrement, retenez votre souffle 5 secondes, puis expirez lentement par la bouche. Répétez une dizaine de fois.

Essoufflons-nous un peu

Essoufflons-nous un peu
Vous l’avez sûrement déjà entendu, mais emprunter les escaliers au lieu de l’ascenseur ou des escaliers roulants est certainement un des trucs les plus simples et les plus efficaces pour faire grimper votre rythme cardiaque. Parmi les autres « classiques » qui fonctionnent très bien : débarquer une station de métro ou un arrêt d’autobus avant le vôtre. Le midi, profitez de la clarté pour marcher 15 minutes en allant chercher votre lunch… ou simplement après l’avoir dégusté. Allez-y avec une bonne cadence pour vous essouffler légèrement. Ce sera nettement plus agréable que vous promener le soir, à la noirceur et dans le froid.
Une fois le souper terminé, c’est l’heure de s’amuser avec les enfants. Participez à leurs activités extérieures quand le temps le permet, comme le hockey-bottine ou la tague. Sinon, il existe une panoplie de jeux vidéo qui font bouger, comme ceux de danse. Il vous reste de l’énergie après avoir préparé les lunchs? Pourquoi ne pas vous lancer dans une séance d’entraînement devant YouTube? En effet, cette plateforme propose une pléiade d’entraînements gratuits de toutes sortes et de toutes les durées, à faire avec ou sans équipement. Cherchez des termes comme « entraînement cardio » ou « cardio danse » et vous ferez de belles découvertes.

Les tâches ménagères, ça compte aussi!

Passer l’aspirateur, récurer baignoire et douche, pelleter l’entrée, etc. : toutes ces tâches exigent de l’énergie. Pendant ces corvées, n’hésitez pas à écouter de la musique qui vous donne de l’entrain.

Quand la technologie motive

Certaines apps et gadgets technos (comme la Apple Watch) permettent de partager vos activités avec vos proches et même de participer à des compétitions amicales. Ça travaille l’orgueil juste assez pour vous pousser un peu plus! Avez-vous remarqué qu’à l’arrivée de l’automne votre peau devient plus sèche, plus terne et présente parfois des rougeurs? En effet, après avoir profité de la chaleur tout l’été, votre peau s’apprête à subir une transition avec la baisse de luminosité et des températures, entraînant certains effets indésirables. Pour effectuer ce changement de saison en douceur, une petite mise au point s’impose concernant votre routine beauté.

Que se passe-t-il à la fin de l’été?

L’exposition prolongée au soleil entraîne une sécheresse de la peau, tout comme le retour du chauffage, qui assèche l’air ambiant. Il est donc temps d’utiliser une crème hydratante plus riche. À l’automne, la peau peut aussi sembler plus terne en raison de l’accumulation des taches pigmentaires apparues au fil de l’été. Pour lui redonner de l’éclat, un traitement facial lors du changement de saison est un entretien préventif fortement conseillé.

Nouvelle saison, nouvelle trousse beauté

Pour préparer votre peau contre les agressions de l’hiver comme le froid et le vent, un petit ménage de votre trousse beauté peut s’avérer fort utile.
  1. Exit les crèmes hydratantes légères! Faites place aux crèmes plus riches. Le beurre de karité, par exemple, appliqué sur tout le corps au sortir de la douche, vient au secours des peaux sèches.
  2. Mettez de côté les produits « décapants » qui contiennent du savon ou de l’alcool et qui ont le grand (et vilain) pouvoir d’assécher la peau déjà fragilisée par le temps froid et sec.
  3. Privilégiez les laits démaquillants, plus riches en lipides, aux eaux micellaires pour votre routine de démaquillage.
  4. Ajoutez à votre trousse des masques pour régénérer la peau. À faire une fois par semaine après une exfoliation en douceur, qui permet de mieux faire pénétrer les produits hydratants.
  5. Bonifiez votre routine de soins en appliquant, avant votre crème hydratante, un sérum, soit pour uniformiser le teint ou pour hydrater ou revitaliser la peau. Son avantage? Il est trois fois plus concentré qu’une crème en ingrédients actifs et traite les besoins plus spécifiques de la peau.
  6. Conservez votre crème solaire! Même si le soleil est moins fort qu’en été, il est important de poursuivre l’application de votre protection solaire toute l’année.

Exfolier oui, mais en douceur

Le maintien de l’exfoliation une fois par semaine est conseillé pour vous aider à retrouver une peau lumineuse, car elle permet de chasser les peaux mortes et de lui redonner de l’éclat. En plus, les produits appliqués à la suite de l’exfoliation, comme un sérum ou un masque, seront plus efficaces. Cependant, pour la saison froide, choisissez un gommage doux, car la peau est plus sensible pendant cette période de l’année. Et pour les peaux très sensibles, on recommande l’exfoliant enzymatique au lieu de l’exfoliant mécanique, qui fonctionne par friction avec des microbilles. Bien entendu, continuez de bien nettoyer votre visage une fois par jour avec un nettoyant doux. Et rappelez-vous qu’un bon nettoyage implique de laver délicatement le visage entre 60 et 90 secondes pour bien faire pénétrer les ingrédients actifs et débarrasser la peau de toutes les impuretés.

Soins pour le corps

Soins pour le corps
Un truc facile à retenir pour ne pas assécher votre peau davantage pendant les mois d’hiver : évitez les douches ou les bains trop chauds. Tout de suite après vous être lavé, pensez à appliquer votre soin hydratant sur une peau encore humide, qui absorbera encore mieux les actifs. Et si vous voulez ajouter une dose d’actifs hydratants à votre crème pour le corps de base, vous n’avez qu’à y mélanger quelques gouttes d’huile naturelle (huile d’amande ou de coco bio, par exemple).

SOS mains craquées et lèvres gercées

Ces deux zones fragiles sont les plus exposées à l’air froid et méritent d’être bien protégées! Pour les mains, évitez l’eau très chaude et prenez le temps de bien les sécher après chaque lavage. Une crème à mains au quotidien est aussi un incontournable de la saison froide. Pour chouchouter vos lèvres, ayez toujours sous la main un baume hydratant qui contient par exemple du beurre de karité, du beurre de cacao, de l’huile de pépins de raisin, du miel, de la vitamine A ou de la vitamine E.

Entretenir votre beauté de l’intérieur

On le sait, le secret d’une peau radieuse passe aussi par de saines habitudes de vie, comme une alimentation saine et riche en antioxydants, des nuits de sommeil d’au moins huit heures, une hydratation quotidienne suffisante (environ 1,5 litre d’eau) et une faible consommation d’alcool. Pour un petit « boost » à la veille de la saison froide, les suppléments comme les probiotiques, les acides aminés ou les multivitamines qui contiennent de la biotine, de la vitamine C et de la kératine sont également de bons alliés à intégrer à votre routine! L’arrivée de la saison du cocooning est parfaite pour dorloter votre peau avec des soins qui vous font du bien. Adieu sécheresse, rougeurs et imperfections : cet automne, place au teint éclatant! Qui n’a pas déjà ressenti l’envie de piquer un roupillon après l’heure du dîner? Peu de gens osent s’abandonner à une sieste, même en cas de somnolence. Les experts sont toutefois catégoriques : cette pratique comporte de nombreux bienfaits pour l’organisme. Voici un petit guide pour vous aider à maîtriser l’art de la sieste.

Des origines romaines

D’où vient le mot sieste? Issu du latin sixta, ce terme signifie la sixième heure du jour, ce qui correspond à l’heure du midi chez les Romains. Les Espagnols ont repris l’expression pour désigner le repos qui succède à ce moment de la journée. Si elle est plutôt répandue en Espagne, en Italie et dans les pays asiatiques, la sieste reste mal vue dans la plupart des cultures occidentales. Pourtant, le sommeil est par nature biphasique, c’est-à-dire structuré en deux épisodes distincts dans un cycle de 24 heures. La sieste est donc tout à fait naturelle et coïncide avec la baisse de la température corporelle. Avec l’expansion du télétravail, nous avons l’avantage de pouvoir adapter notre horaire selon nos besoins physiologiques. Pourquoi ne pas saisir l’occasion de l’essayer?

Que des bienfaits

Siester pour mieux récupérer

Si vous croyez que la sieste n’est réservée qu’aux tout-petits et aux aînés, détrompez-vous! Chez l’adulte, il s’agit d’un excellent moyen de pallier le manque de sommeil causé par une insomnie, un horaire de travail décalé ou une nuit agitée. Mais nul besoin d’avoir mal dormi pour en bénéficier! Suivant le rythme circadien, la plupart des gens éprouvent une forte somnolence en après-midi. Ce coup de fatigue peut provoquer une baisse significative de la vigilance, qui peut affecter autant les personnes en déficit de sommeil que celles bien reposées.

Une productivité accrue

Plusieurs chercheurs reconnaissent également la connexion entre la sieste et l’amélioration des performances cognitives et psychomotrices. Selon de nombreuses études, un sommeil d’une durée aussi brève que 10 à 20 minutes peut augmenter la capacité d’apprentissage ainsi que la mémoire et libérer la créativité. Et hop, on peut revenir à nos tâches avec plus d’ardeur et de dynamisme!

Bon pour la santé…

À plus long terme, la sieste est associée à une diminution des maladies cardiovasculaires. Elle contribue également à réduire le stress et la tension artérielle ainsi qu’à rééquilibrer le fonctionnement nerveux. Il n’est guère étonnant que de plus en plus d’entreprises prennent l’initiative de promouvoir cette pratique auprès de leurs employés!

… et pour la ligne!

Piquer un petit somme vous évite aussi d’accumuler des kilos supplémentaires! En effet, la rage de sucreries qui se manifeste souvent l’après-midi peut être tout simplement le symptôme d’un coup de fatigue. Une sieste vous permettra donc de résister à ces fringales.

Trois types de siestes

Three types of siestas

La microsieste

D’une durée de 10 à 20 minutes, ce petit moment de repos est suffisant pour améliorer la vigilance, l’énergie et la concentration.

La sieste moyenne

Si vous avez eu une nuit particulièrement agitée, une sieste d’une heure vous redonnera l’énergie dont vous avez besoin pour bien terminer la journée. Ce laps de temps de sommeil a également un effet positif sur la mémoire.

La sieste longue

Il s’agit d’un endormissement qui dure un cycle complet, soit une heure et demie. Il permet de tomber dans le sommeil paradoxal profond, ce qui favorise la capacité de résolution de problèmes. Ce type de sieste est à privilégier lorsqu’on souhaite compenser une nuit blanche ou écourtée. On la réserve de préférence pendant le week-end ou les vacances.

Des conseils pour mieux siester

Les experts recommandent de s’assoupir dès l’apparition des premiers signes de fatigue, ce qui survient la plupart du temps après le lunch, entre midi et 15 h. Cette période correspond généralement à la baisse physiologique de la température corporelle. Pour profiter au maximum de ce sommeil diurne, on vous suggère quelques règles afin d’améliorer votre sieste :
  • Allongez-vous dans un lieu sombre et calme. Le lit est à privilégier, mais si ce n’est pas possible, étendez-vous sur un sofa ou calez-vous confortablement dans un fauteuil, le dos droit et la tête appuyée en arrière.
  • Si la pièce est trop éclairée ou trop bruyante, portez un masque sur les yeux et des bouchons d’oreille.
  • Les personnes souffrant d’insomnie devraient éviter de faire la sieste, car elles risquent d’affecter leur sommeil de la nuit suivante. Mais si vous ressentez un coup de fatigue, faites-la avant 15 h et restreignez-la à moins de 20 minutes.
  • Vous n’arrivez pas à vous endormir? C’est le signe que votre cerveau – et non votre corps – éprouve de l’épuisement. Dans ce cas, optez plutôt pour une séance de méditation ou de relaxation ou encore pour des exercices de respiration.
Gardez à l’esprit qu’une sieste n’est pas une perte de temps! Au contraire, vous gagnerez en productivité et en énergie, en plus d’améliorer votre santé et votre humeur. Qu’attendez-vous pour l’essayer? Votre peau commence à manifester des signes de sécheresse ou d’irritation? À force de profiter des journées ensoleillées, il est possible – voire probable – que votre peau soit plus sensible qu’à l’accoutumée. Voici des astuces pour chouchouter votre épiderme après des mois d’exposition au soleil.

Soigner la peau en 4 étapes faciles

Relâchement des tissus, sécheresse, apparition de rides : les effets néfastes des rayons UV sont bien connus. Si vous avez multiplié les activités sous le soleil ces derniers mois, les réflexes suivants vous aideront à réparer votre barrière cutanée.

Boire de l’eau

Il s’agit d’un geste tout simple, mais l’un des plus efficaces pour rétablir l’hydratation de votre peau. Puisque l’épiderme renferme 30 % d’eau, vous hydrater est essentiel pour renforcer son élasticité et son éclat. Évitez toutefois les boissons sucrées comme les boissons gazeuses, car le sucre favorise au contraire la déshydratation.

Exfolier

Lorsque l’épiderme est asséché, la première étape est de désincruster les peaux et cellules mortes en douceur afin de faciliter l’absorption des soins hydratants. Procédez à l’aide d’un gant exfoliant ou d’une brosse à poils soyeux pendant la douche. Si vous avez la peau sensible, privilégiez un exfoliant doux à base d’enzymes végétales.

Appliquer un soin hydratant

Puisque la peau se déshydrate sous l’effet du soleil, du sel de mer ou du chlore, il est crucial de la soulager à l’aide d’une crème ou d’une lotion. Si possible, choisissez une formule contenant des ingrédients ultrahydratants tels que le beurre de karité ou l’huile de jojoba. Résultat? Votre peau se régénère plus facilement et retrouve son aspect satiné.

Prendre des suppléments

Si les rayons procurent un beau teint hâlé, ils génèrent aussi des radicaux libres, des molécules instables pouvant être nocives pour la peau. Certains suppléments permettent toutefois de neutraliser ces agents néfastes. On vous conseille de bonifier votre alimentation en vitamines C et E. Après une exposition au soleil, une dose de vitamine D contribue également à soulager rougeur et inflammation.

Des produits en renfort

Eau thermale

Lorsque la peau est irritée, un peu de fraîcheur est de mise! Soulagez votre épiderme tout au long de la journée en vaporisant de l’eau thermale sur tout le corps. Ce type de produit apaise l’inconfort et hydrate en douceur grâce à ses nombreux minéraux.

Aloe vera

Votre peau a souffert d’un coup de soleil? Tournez-vous vers l’aloe vera! Composé d’eau, de vitamines, de minéraux et d’acides aminés, le gel issu de cette plante médicinale est extrêmement réparateur. Son application aidera la peau à se régénérer en raison de ses propriétés cicatrisantes et vertus anti-inflammatoires. Pour un résultat optimal, on vous suggère de l’étendre en couche épaisse et de le laisser agir jusqu’à une pénétration complète.

Huiles essentielles

Saviez-vous que les huiles essentielles sont le meilleur allié de votre épiderme? Celle contenant des extraits de lavande soulage les douleurs occasionnées par un coup de soleil, tandis que celle à la camomille calme les démangeaisons. Quant à l’extrait de carotte, il détient des facultés régénératrices, en plus d’aider à prévenir le vieillissement cutané. Vous pouvez également opter pour l’huile essentielle de menthe poivrée, dont les propriétés rafraîchissantes et anesthésiantes atténuent l’inconfort. Pour profiter de leurs bienfaits, diluez simplement une ou deux gouttes dans un peu d’huile végétale et appliquez sur la région affectée trois fois par jour. On suggère d’effectuer un test dermique avant utilisation. Sachez que les huiles essentielles sont toutefois proscrites aux femmes enceintes et qui allaitent.

Un soin après-soleil, plus que nécessaire!

Appliquer un soin après-soleil, c’est le réflexe beauté à adopter! Ce type de formule renferme généralement des anti-inflammatoires qui combattent les rougeurs et la douleur. Puisque les peaux ne réagissent pas de la même façon aux rayons, on vous conseille de choisir un produit en fonction de votre tissu cutané.

Crème après-soleil

Avec sa texture très onctueuse, la crème convient aux peaux très sèches qui ont subi une longue exposition au soleil ou qui montrent des signes de sécheresse provoquée par l’eau chlorée de la piscine ou le sel de mer. Son côté nourrissant assouplit la peau et lui apporte une protection supplémentaire contre les éléments.

Lait après-soleil

Si vous avez une peau normale à sèche, optez plutôt pour un lait. Sa consistance plus fluide pénètre plus rapidement que la crème, tout en apportant l’hydratation dont vous avez besoin.

Gel après-soleil

Pour les peaux sensibles, privilégiez un gel, qui imprègne l’épiderme sans laisser de film gras. Son effet apaisant calme les sensations de brûlure provoquées par un coup de soleil, en plus d’assouplir la peau sèche.

L’huile après-soleil

Il s’agit du meilleur choix pour les peaux grasses. L’huile permet d’hydrater le tissu cutané tout en sublimant votre bronzage. Peu importe votre type de peau, n’oubliez pas de la protéger avant chaque exposition au soleil. Mais rien ne vous empêche de la dorloter de temps à autre! Bleu Lavande, c’est avant tout une belle histoire d’amour entre des artisans d’ici et une fleur bleue aux vertus exceptionnelles. Au cœur de cette aventure figure Nathalie Nasseri, la directrice générale et copropriétaire de Bleu Lavande. Avec son équipe dévouée, cette entrepreneure passionnée n’a qu’une mission : faire profiter des bienfaits thérapeutiques de la lavande au moyen d’une gamme de produits uniques. Dans le processus de fabrication n’interfère ni parabène, ni produit pétrolier, ni fragrance artificielle. Bleu Lavande conçoit avec soin des produits à base d’ingrédients naturels respectueux des animaux et de l’environnement. Le gage de qualité? Son huile essentielle de lavande est certifiée ISO 3515, puisqu’elle est composée à 100 % de lavandula angustifolia (lavande fine). Situé à Magog, dans les Cantons-de-l’Est, le fleuron québécois bénéficie d’un microclimat qui lui permet d’élaborer un produit d’une rare qualité. Huiles essentielles, savons à mains, crèmes hydratantes ou nettoyants pour la peau : les amateurs de lavande ont largement de quoi être comblés! Nous vous invitons à découvrir la toute première lavanderaie en Amérique, dont le site niché dans un cadre bucolique attire chaque année des milliers de visiteurs. Mots de Science & Fourchette La belle saison est synonyme de longues marches et de randonnées à profusion. Pour s’accorder un répit nutritif à mi-parcours, on pense à l’avance aux aliments et aux boissons à apporter afin de concocter un pique-nique sympathique. Voici nos trucs de nutritionniste pour un délicieux pique-nique sur le pouce qui nous permettra de faire le plein d’énergie!

Apporter des aliments prêts à manger

Pour se faciliter la vie, il est idéal d’apporter plusieurs petites collations rapides qui se consomment sur le pouce. On choisit des aliments simples à manger et qui ne sont pas trop salissants (surtout si on fait une rando avec des enfants!). On peut aussi rendre ce moment plutôt cool en posant une couverture au sol pour déguster toutes ces bouchées en même temps.

Quoi manger pour mieux performer?

Quand on bouge, il est préférable de favoriser des aliments contenant des glucides (notre source d’énergie et carburant de choix) et des protéines (pour fournir l’énergie sur une plus longue période et pour la construction/réparation des muscles). On évite les aliments trop riches en gras (eh non, pas de croustilles entre deux montées!). Pas parce qu’ils sont interdits, mais bien parce qu’ils prennent plus de temps à digérer et qu’ils risquent de nous causer de l’inconfort. Nos collations préférées que l’on trouve facilement chez Rachelle Béry – qui sont aussi bios, nourrissantes et pratiques!
  • Un mélange de fruits séchés et de noix (et pourquoi pas avec quelques petits morceaux de chocolat?)
  • Des craquelins avec des morceaux de pepperoni végé (à base de seitan)
  • Une boisson de soya aromatisée (dans une brique de type Tetra Pak)
  • Des galettes, un muffin ou une barre tendre maison
  • Une banane enroulée dans une tortilla de blé entier avec du beurre d’arachide (2 portions)
  • Des fruits frais et bios avec un pouding de soya
  • Des fruits séchés avec une boisson de soya
  • Des minipitas avec des noix et du houmous
  • Des galettes de riz brun et de la tartinade de tofu
  • Des fruits frais et des graines de soya rôties
Autant pour les petits que pour les grands, ce n’est pas le moment de tester de nouveaux aliments. On favorise ce qui est déjà connu et apprécié pour être certain de ne pas avoir d’inconforts gastriques.

Manger à des moments clés

Au début et au milieu de notre activité, les meilleures collations sont celles qui sont riches en glucides et qui fournissent de l’énergie rapidement à nos muscles!

Comment gérer nos jeunes qui n’arrêtent pas de répéter « J’ai faim! »

Pour motiver nos jeunes randonneurs, on sort la carte et on définit avec eux quelques endroits où on grignotera. Pour se donner une bonne idée, il faut prévoir une collation toutes les 45 à 60 minutes pendant l’activité. Pour un pique-nique épique, on le déguste au sommet! C’est toujours une option gagnante, puisqu’on a l’occasion d’admirer le magnifique paysage! À la fin de la journée, on n’oublie pas de prévoir une collation postrandonnée un peu plus protéinée, qui favorisera une bonne récupération.

De bonnes habitudes à acquérir

Avant de partir, on s’assure :
  • de bien laver nos fruits et légumes;
  • de bien emballer nos aliments;
  • d’apporter des serviettes à mains, des lingettes humides ou du désinfectant.
Pour bien conserver nos aliments au froid pendant l’activité, on utilise des bouteilles d’eau ou des boites de jus congelé. C’est gagnant-gagnant, car ça garde nos aliments au froid et on peut les consommer à la fin de notre longue marche ou randonnée pour bien s’hydrater. Surtout, on prévoit un contenant pour rapporter nos déchets!

Ne jamais oublier de s’hydrater

La bouteille d’eau, c’est probablement l’incontournable à ne jamais (jamais) oublier pendant une longue marche ou une randonnée. Sans elle, la déshydratation et la fatigue précoces nous guettent. L’eau remplace une partie des liquides perdus par la sueur et facilite la circulaire sanguine, ce qui permet l’apport en oxygène et en énergie aux muscles. Bien avant d’entamer notre activité, on commence déjà à s’hydrater. Durant l’effort, on opte pour quelques gorgées (environ 125 ml) toutes les 15 à 20 minutes. Si la randonnée dure plus qu’une heure et que le niveau d’intensité est plutôt élevé, on se tourne vers une boisson pour sportifs. Après la randonnée, on peut faire un petit cocktail festif : on mélange de l’eau d’érable avec un peu de jus de citron et des rubans de concombre! Les possibilités sont infinies quand vient le temps de pique-niquer en randonnée. J’espère que ces quelques idées vous permettront de bien profiter des belles journées! Tandis qu’en hiver la peau est fouettée par le vent glacial, l’été, elle doit subir les assauts du soleil et de l’eau salée et chlorée des piscines. Voilà pourquoi il faut la protéger toute l’année! Si vous faites partie de ces gens qui utilisent les mêmes produits été comme hiver, c’est le temps d’adapter votre routine de soin! Voici quelques gestes à intégrer au quotidien pour sublimer votre épiderme pendant la saison estivale.

Ajouter l’huile végétale à sa routine beauté

Le soleil vous a laissé une peau déshydratée après une journée de plage? L’huile végétale est votre meilleure alliée! Vous pouvez simplement la mettre sur le visage après le nettoyage ou en mélanger quelques gouttes à votre crème de jour ou de nuit. Pour les peaux grasses, privilégiez les huiles plus légères comme celle de jojoba. Votre peau a tendance à s’assécher rapidement? Optez pour des huiles plus nourrissantes, comme de l’huile d’olive ou d’argan. Quant aux peaux sensibles, appliquez plutôt de l’huile d’amande douce. Ses propriétés apaisantes soulagent les irritations, en plus de lui redonner de l’éclat.

Soins des cheveux : l’huile végétale en renfort

Il n’y pas que la peau qui peut bénéficier des avantages de l’huile végétale! Les journées passées à la piscine ou à la plage peuvent aussi malmener vos cheveux pendant l’été. Pour remédier aux dégâts causés par le soleil, le chlore ou l’eau de mer, sachez que les huiles végétales font des merveilles! L’huile de ricin et celle d’avocat possèdent des propriétés nourrissantes qui favorisent la réparation des cheveux abîmés. Appliquez simplement quelques gouttes d’huile sur vos pointes après votre shampoing.

Adopter les brumes rafraîchissantes

Vous les avez déjà remarquées sur les étagères des magasins, mais vous ne voyez pas la nécessité de vous en procurer? Les brumes sont pourtant un incontournable de l’été! Entre tonique et eau thermale, ces produits hybrides redonnent tout l’éclat à votre peau grâce à des agents tonifiants, rafraîchissants et émollients. N’oubliez pas d’en insérer une bouteille dans votre sac de plage de pair avec la crème solaire!

Comment utiliser la brume

Le matin ou le soir, vaporisez-la sur la peau après l’avoir nettoyée, en tenant la bouteille à une trentaine de centimètres du visage. Appliquez ensuite votre crème, qui sera mieux absorbée sur une peau humide. Vous pouvez également vous en servir pendant la journée pour vous rafraîchir après l’entraînement ou calmer l’irritation causée par le soleil.

Nettoyer avec un démaquillant naturel

Si vous croyez que les démaquillants ne sont utiles que pour enlever le maquillage, détrompez-vous! Pendant la belle saison, ils sont redoutablement efficaces pour nettoyer les résidus de crème solaire, puisque la plupart sont conçus pour résister à l’eau et à la transpiration. On vous conseille de choisir des produits naturels, exempts de sodium lauryl sulfate, un composé chimique pouvant causer l’assèchement de la peau.

Les différents types de démaquillants naturels

L’eau micellaire Si vous avez la peau grasse, optez pour une eau micellaire. Ce type de produit, qui tient son nom des micelles qu’il contient, élimine les impuretés en douceur, tout en permettant à la peau de maintenir un pH équilibré. L’huile démaquillante Quant aux peaux mixtes, l’huile démaquillante est la meilleure option. Tournez-vous vers les produits à base d’huiles végétales, puisque les huiles minérales obstruent les pores et favorisent l’apparition de boutons. Lingettes réutilisables Douces pour la peau et la planète, ces lingettes sont une solution de rechange avantageuse aux carrés démaquillants jetables! Ce produit, combiné à un démaquillant naturel, nettoie en profondeur. La plupart sont composées de fibre de coton ou de bambou et se lavent facilement avec un savon solide, par exemple.

Gommer la peau en douceur

Avant l’exposition au soleil, ne négligez pas l’étape du gommage! Ce soin permet d’éliminer les peaux mortes, ce qui favorise un bronzage plus uniforme. Vous réduirez également les risques de développer des taches pigmentaires causées par les rayons. Des produits contenant de l’huile d’argan ou de chanvre désincrustent la peau sans perturber son équilibre. Vous avez l’épiderme sensible? Tournez-vous vers des exfoliants doux à base d’aloe vera, dont les propriétés hydratantes et apaisantes conviennent aux peaux réactives.

Éliminer les odeurs avec les déodorants naturels

Pendant la belle saison, il est normal de transpirer plus abondamment! Pour prévenir et éliminer les mauvaises odeurs, plusieurs préfèrent se tourner vers les déodorants naturels. Ces produits ne contiennent ni parabènes ni phtalates, des agents soupçonnés d’être des perturbateurs endocriniens. Certains fabricants de déodorants naturels misent plutôt sur des ingrédients d’origine naturelle, bio ou d’origine végétale, comme l’huile de coco ou des huiles essentielles. D’autres privilégient comme agent actif le bicarbonate de sodium pour sa capacité à neutraliser l’acidité. Il existe aussi sur le marché des déodorants à base de cire d’abeille, qui hydratent tout en protégeant la peau. Peu importe la saison, votre peau mérite un soin qui correspond au climat. Cet été, chouchoutez-la de la tête au pied! Envie de changer les traditions cette année? Remplacez le classique brunch et le bouquet de fleurs par une journée toute spéciale en l’honneur de votre maman. Au programme : activités originales et surprises gourmandes! Inspirez-vous de nos cinq suggestions pour vivre des moments inoubliables et riches en émotions.

1. Balade à pied ou à vélo et pique-nique

Le mois de mai est tout désigné pour profiter des joies de l’extérieur. Pourquoi ne pas proposer à maman une promenade à l’extérieur, suivie d’un pique-nique gourmet dans un des parcs de votre enfance ou dans un endroit significatif pour vous deux? Pour vous guider dans le choix d’un menu qui fera plaisir à maman, inspirez-vous de ses aliments préférés. Vous pouvez aussi miser sur des ingrédients de saison pour concocter de délicieux mets, comme une salade d’asperges et de radis. Une autre bonne idée : un pique-nique « à la française » avec des produits locaux! Remplissez votre panier de fromages d’ici, baguette, charcuteries artisanales et légumes du Québec pour un véritable festin.

2. Séance de yoga et pause-café

Voici le moment parfait pour initier votre mère au yoga! Profitez de l’occasion pour faire cette activité ensemble et lui faire découvrir tous les bienfaits de cette pratique. Une fois votre séance de yoga terminée, poursuivez sur la route du bien-être en vous hydratant avec un thé froid, une eau vitaminée ou une boisson de type kombucha. Vous pouvez aussi accompagner votre boisson d’une de vos recettes santé maison : muffins, boules d’énergie, cake aux courgettes ou barres granolas. Vous voilà tout ragaillardis, prêts pour entamer la prochaine activité!

3. Cuisiner avec maman

La journée s’annonce pluvieuse? Pas de problème! Invitez maman à venir cuisiner un de ses mets favoris en votre compagnie. Quoi de plus agréable que de se remémorer de joyeux souvenirs tout en préparant de bons petits plats? Pour simplifier les démarches le jour même, assurez-vous de faire vos courses à l’avance et de réserver un peu de temps pour la mise en place : sortez les ingrédients, mesurez-les et commencez à en couper quelques-uns. Avec de la musique d’ambiance et un petit verre de rosé ou de thé, cette journée de popote fera le bonheur de maman!

4. Spa maison avec des produits d’ici

Une autre belle idée si la température n’est pas au rendez-vous : un spa à la maison pour dorloter maman. Avec des produits de qualité faits au Québec, comme les cosmétiques Chanv et Landish, les diffuseurs Aroma ou bien les chandelles La Luna, elle sera au paradis! Procurez-vous l’essentiel pour prendre soin d’elle de la tête aux pieds avec des soins du visage, une manucure et pédicure ainsi qu’un masque pour les cheveux, sans oublier l’aromathérapie. Pour recréer l’ambiance zen qui règne dans un spa, allumez des chandelles ou utilisez votre diffuseur d’huiles essentielles en choisissant la fragrance préférée de votre mère. Optez pour des huiles 100 % pures, naturelles et non altérées, comme celles de Divine Essence. Veillez aussi à composer une liste musicale spéciale pour l’occasion avec des pièces instrumentales douces qui évoquent les bruits de la nature, pour un sentiment de relaxation totale. Passez ensuite aux choses sérieuses en vous offrant un traitement royal avec des soins du visage faits d’ingrédients naturels et organiques, comme ceux proposés par la marque Nordora. Prendre soin de soi n’aura jamais été aussi agréable!

5. Un toast à maman avec un mocktail flamboyant!

Pour clore les festivités en beauté, portez un toast à la santé de maman avec un mocktail floral et original : une limonade coco et lavande. Le secret de ce divin breuvage? Un sirop de lavande simplissime à réaliser! Vous pouvez même en préparer une plus grande quantité et le conserver au frigo plusieurs semaines pour concocter d’autres délices à boire. Accompagnez ce mocktail rafraîchissant de quelques grignotines de votre cru (pois chiches épicés et grillés, noix, edamames, crudités et trempette) pour un apéro festif en famille. Avec toutes ces emballantes suggestions, il ne fait aucun doute que maman sera comblée cette année! Après de longs mois à endurer le froid et le manque de luminosité, il est tout à fait normal que l’on veuille profiter au maximum du doux soleil printanier. Avant de vous installer confortablement sur la terrasse, suivez ces quelques conseils pour bien protéger votre peau.
  1. Prendre des compléments alimentaires

    Les compléments alimentaires peuvent être pris quelques semaines avant les beaux jours pour préparer l’organisme à l’exposition au soleil. Ils peuvent contribuer à donner plus de résistance à votre corps envers certains effets néfastes des rayons solaires ultraviolets (UV). Comment? Les composantes riches en substances antioxydantes (comme les vitamines C et E, le zinc et le sélénium) des compléments alimentaires permettent de prévenir le vieillissement prématuré de la peau. Ces compléments sont particulièrement conseillés pour les personnes à la peau claire, qui sont plus sujettes aux coups de soleil, ou aux personnes qui font des allergies au soleil. À noter que ces compléments alimentaires ne vous protègent pas des risques de coups de soleil!
  2. Mettre de la couleur dans l’assiette

    Une alimentation riche en carotène et en vitamine E serait aussi un facteur à prendre en considération avant l’exposition au soleil. Une plus grande consommation de ces aliments pourrait améliorer la défense de votre organisme face aux rayons UV sur la peau. Pour savoir quels fruits et légumes sont riches en bêtacarotène, essayez ce truc : repérez les aliments colorés! Carottes, choux verts frisés, patates douces, courges, épinards, tomates, oranges, mangues et abricots sont de bonnes sources de caroténoïdes, reconnus pour leur pouvoir antioxydant. Du côté des aliments avec une bonne dose de vitamine E, les huiles végétales, les amandes et les noix sont vos alliés pour la saison estivale.
  3. Hydrater sa peau

    Au sortir de l’hiver, la peau a souvent l’apparence de celle d’un vieux crocodile! Comme une peau sèche est plus sensible au soleil, il est primordial de bien l’hydrater. Un bon coup de gommage vous sera bénéfique, afin de se débarrasser des peaux mortes. Utilisez un gant de crin ou un produit exfoliant qui contient des petites granules (sel, sucre, marc de café, etc.) et faites des gestes circulaires en douceur sur les jambes, les bras et le décolleté. Une fois l’étape de l’exfoliation terminée, prenez l’habitude d’appliquer de la crème pour le corps lorsque vous sortez de la douche.
  4. Choisir la bonne crème solaire et bien l’appliquer

    Au rayon des écrans solaires, le choix est vaste! Voici quelques éléments à considérer lorsque vient le temps de sélectionner le bon produit et, ainsi, de mieux protéger sa peau.

    FPS : lequel choisir?

    Les dermatologues conseillent d’opter pour une crème solaire à haut niveau, soit avec un facteur de protection solaire (FPS) entre 30 et 60. Pour choisir un FPS plus ou moins élevé, cinq facteurs sont déterminants :
    1. La couleur de peau. Les personnes ayant une peau claire ou sensible au soleil devraient opter pour un FPS entre 45 et 60.
    2. L’état de santé. Un FPS 60 est indiqué aux personnes ayant eu un cancer de la peau ou à celles qui prennent des médicaments photosensibilisants, qui rendent la peau plus sensible aux rayons solaires.
    3. Le moment de l’année. Un niveau de protection plus élevé est conseillé lors des premières expositions.
    4. L’activité quotidienne. Une journée à la plage ou une journée au bureau?
    5. L’indice UV. Plus le chiffre de cet indice est élevé, plus les rayons du soleil sont forts et plus vous devez vous protéger.
    Assurez-vous aussi de lire sur l’emballage l’indication « large spectre », réglementée par Santé Canada. Cela signifie que la crème que vous vous procurez filtre autant les rayons UVA que les rayons UVB.

    Pourquoi lire les étiquettes?

    Pour comparer les produits quant à leur degré de protection contre les rayons UVB, il suffit de se fier au FPS. Mais qu’en est-il du degré de protection des différentes crèmes solaires contre les UVA? Informez-vous en lisant les étiquettes! Pour un écran solaire avec des filtres chimiques efficaces contre ce type de rayons, repérez les ingrédients tels Mexoryl (XL ou SX), Helioplex, Tinosorb et avobenzone (ou Parsol 1789).

    Application fréquente

    La plupart des personnes ignorent que, pour être convenablement protégées, elles doivent appliquer de la crème solaire toutes les deux heures et en bonne quantité, et ce, peu importe l’indice de protection de l’écran solaire utilisé. Ce conseil est d’autant plus important à suivre lors des journées de baignade ou d’activités sportives.

    Filtres chimiques ou minéraux?

    Il existe deux types de filtres pour les écrans solaires. Les filtres chimiques sont conçus pour absorber les rayons UV, alors que les filtres minéraux les réfléchissent. Les filtres minéraux ont une texture plus épaisse et peuvent laisser une couche blanche sur la peau. Contrairement aux filtres chimiques, qui doivent être appliqués environ 30 minutes avant l’exposition, l’écran minéral protège dès son application.

    Attention aux crèmes solaires nocives pour l’environnement

    Les dernières années ont exposé l’aspect dommageable des filtres chimiques sur la santé des océans, particulièrement sur celle des coraux. Pour ne pas nuire à l’environnement, on devrait éviter les produits qui contiennent des ingrédients comme l’oxybenzone et l’octinoxate. Afin de diminuer votre empreinte écologique, choisissez des écrans solaires à base de minéraux, qui présentent moins de risques.
  5. Opter pour une exposition progressive

    En début de saison, il ne faut pas oublier que la peau est très sensible au soleil. Il est donc préférable d’éviter les longues expositions entre 11 h et 16 h, où les rayons UV sont forts. En plus de la crème solaire, il est conseillé de porter un chapeau, des lunettes de soleil et des vêtements légers et colorés qui couvrent une partie de vos jambes et de vos bras.

Entretien avec Monica Ruffo, fondatrice de Santé bien cultivée

Vouloir changer les choses… une plante à la fois! Ses nombreuses années d’expérience dans le monde des affaires combinées à son histoire personnelle ont fait de Monica Ruffo une entrepreneure passionnée qui ne recule devant rien. Le succès de son plus récent projet, Santé bien cultivée, en est la preuve! Entretien avec une femme inspirante qui a toujours cru en ses idées pour développer une marque innovante de suppléments 100 % naturels et biologiques, entièrement faits au Canada.

Pourquoi cultivez-vous un si grand intérêt pour les produits faits de plantes exclusivement?

« J’ai toujours eu la santé à cœur, mais lorsque j’ai reçu un diagnostic de cancer du sein, je me suis mise à questionner tout autour de moi : crèmes, produits ménagers, suppléments. Mon premier constat a été de réaliser que je n’arrivais pas à comprendre les étiquettes de ces produits. Puis, pendant mes traitements de chimiothérapie, je cherchais à prendre des suppléments purs, mais aucun produit ne répondait à mes attentes. Ç’a été le moment déclencheur. Je voulais comprendre de quoi ces suppléments étaient faits. Et c’est comme ça que l’aventure Santé bien cultivée a démarré. Je suis retournée sur les bancs d’école pour tout savoir sur la santé par les plantes. Je désirais créer des produits botaniques aussi efficaces que les produits synthétiques et je voulais plus de transparence concernant les ingrédients pour que les gens comprennent et s’éduquent sur le sujet. »

Quel est le « pouvoir » des plantes pour soulager certains maux?

« Grâce à leurs propriétés, les plantes médicinales agissent différemment. Par exemple, elles sont adaptogènes, c’est-à-dire qu’elles s’adaptent au fonctionnement du corps et à ce dont il a besoin. Les plantes contiennent des dizaines de milliers de nutriments qui agissent en parfaite synergie pour prendre soin de notre corps. »

Quels sont vos critères pour sélectionner les ingrédients qui entrent dans la composition de vos produits?

« Nous créons des produits qui sont basés sur le bénéfice : antistress, énergie, sommeil. Nous cherchons toujours à savoir quels sont les besoins dans la population qui ne sont pas comblés par une offre à base de plantes. Notre écoute du consommateur et de ses besoins est vraiment ce qui nourrit notre réflexion. Bien entendu, nous choisissons seulement des ingrédients certifiés bio, sans excipients ni agents de remplissage. Nos produits sont uniquement composés d’ingrédients botaniques actifs. »

Quelle est votre vision pour votre entreprise dans 10 ans?

« Je souhaite rendre accessibles des produits purs et naturels pour tout le monde. Je mise sur la qualité du produit, son efficacité, mais surtout sur son accessibilité. Je vise aussi une croissance aux États-Unis et en Europe. »

Quel est votre modèle féminin en entrepreneuriat?

« Ma grand-mère. Une toute petite femme qui est arrivée de Lituanie très jeune au Canada avec son mari musicien. Elle a réussi à acheter une maison, puis à la revendre et à réinvestir dans l’immobilier. Je me souviens encore lorsque je l’accompagnais sur les chantiers à l’âge de 4 ans. J’étais très impressionnée, c’était une femme extraordinaire. »

Le meilleur conseil que vous avez reçu?

« Il faut s’accorder le droit à l’erreur quand on se lance en affaires. Il faut savoir prendre des risques et laisser nos employés faire des erreurs. Il faut éviter de rester dans sa zone de confort et, surtout, se donner la permission que ça ne soit pas toujours parfait. »

Comment réussissez-vous votre conciliation travail-famille?

« En acceptant que l’équilibre, c’est quelque chose qui se réinvente quotidiennement. On fait un choix une journée en faveur d’une activité familiale aux dépens du travail et, le lendemain, on prend une décision à l’inverse. On doit se laisser la permission de ne pas être parfaite partout. C’est difficile pour une passionnée, une intense et une perfectionniste comme moi. Je me sens très tiraillée, mais la clé de ma réussite, c’est d’accepter que tout ne sera pas fait parfaitement. »

Si vous pouviez apporter un seul produit naturel en voyage, ce serait…

« … l’anti-inflammatoire. Je le prends chaque matin religieusement. Les traitements pour combattre mon cancer me causent beaucoup d’inflammation. L’inflammation est la source de plein d’autres maladies, et si je n’avais qu’à prendre une seule chose, ça serait ça. »

Quelles sont vos habitudes quotidiennes pour vous aider à vous sentir bien?

« J’ai appris à méditer. J’avais essayé à plusieurs reprises dans le passé, mais je n’y arrivais pas. J’ai donc suivi un cours de 10 semaines pour apprendre. Je fais maintenant ma méditation tous les jours. Ça me permet d’avoir plus d’énergie ou de changer mon état d’esprit. Je fais aussi du sport de façon régulière. Le cardio est essentiel pour ma gestion du stress. Et j’adore cuisiner. C’est une de mes grandes passions. J’aime le résultat, mais aussi tout le processus! »

Vous poursuivez vos efforts pour pratiquer du sport? Vous êtes sur la bonne voie! Mais saviez-vous que les gestes qui suivent l’entraînement sont tout aussi déterminants pour votre bien-être? Consultez notre guide pour savoir comment récupérer de façon optimale.

S’étirer, un passage obligé

Après l’entraînement, la première chose à faire est de bien s’étirer. Attention : il ne faut pas s’y prendre n’importe comment! S’il est bien exécuté, l’étirement favorise l’amplitude des mouvements et la sensation de bien-être.

Comment bien s’étirer

À noter qu’il existe deux types d’étirements : les dynamiques, qui répliquent les mouvements qui seront faits pendant l’activité, servent à l’échauffement du corps. Ils sont donc à privilégier avant le sport. Les statiques, où l’on tient la position sans bouger, aident à gagner en souplesse. On les effectue généralement après l’entraînement afin de détendre les muscles et de préserver la mobilité articulaire.

L’important est de faire des étirements adaptés à votre séance d’exercices. On vous conseille d’y aller doucement, de façon à ne pas vous blesser. S’étirer permet aussi de vous détendre en ralentissant progressivement votre rythme cardiaque. La relaxation sera totale!

S’hydrater, la clé pour récupérer

N’oubliez pas l’hydratation! Chez l’adulte, l’eau constitue le principal élément du corps humain, soit 65 % de sa composition. Normal qu’elle soit aussi vitale! Puisque l’activité physique intense peut causer une grande transpiration, n’hésitez pas à vous servir une bonne rasade d’eau après l’exercice! Vous remplacerez les fluides perdus par la sueur et éviterez ainsi de vous déshydrater.

Comment bien s’hydrater

La question qui fait débat : devriez-vous ingurgiter des boissons commerciales de type Gatorade? Ces produits contenant des électrolytes ont la cote chez les sportifs. À base de glucides et de sodium, elles permettent de renflouer les réserves de glycogène dans l’organisme, qui s’amenuisent après un entraînement de plus de 1 h 30. La plupart des experts les jugent toutefois inutiles à la suite d’efforts modérés. À moins d’être un athlète de haut niveau, l’eau sera généralement suffisante pour vous réhydrater. Et c’est tellement plus économique!

Bien manger, une étape importante

Une alimentation équilibrée va de pair avec le sport. Bien des gens craignent de gâcher leurs efforts en mangeant une collation, mais rien n’est plus faux! Au contraire, elle peut vous aider à mieux récupérer.

Selon de nombreux experts, une combinaison de glucides et de protéines est idéale pour optimiser la réparation des muscles. Une fois l’entraînement terminé, consommez un goûter qui inclut toutes ces composantes.

Voici quelques idées de collations satisfaisantes à intégrer à votre alimentation :

  • Une boisson frappée aux fruits frais. Pour une touche encore plus protéinée, ajoutez-y de la poudre de protéines bio de Botanica. Son goût vanillé vous séduira!
  • Du fromage sur des craquelins à grains entiers et un fruit.
  • Un pain pita, des crudités et du houmous.
  • Du yogourt grec, des petits fruits et des noix.

Si vous vous entraînez tout juste avant l’heure du souper ou du lunch, vous pouvez simplement manger un repas équilibré après votre activité. Assurez-vous qu’il contienne une part de glucides, de protéines et de lipides.

Appliquer un baume, la récompense!

On vous invite ensuite à dorloter vos muscles à l’aide d’un baume pour la peau. Pour une sensation de détente ultime, essayez la Crème musculaire Chanv. Ses propriétés anti-inflammatoires vous procureront un réel soulagement et une délicieuse sensation de bien-être. Si vous aimez le doux parfum des huiles essentielles, vous tomberez également sous le charme de l’huile N.2, de Divine Essence. Elle saura apaiser vos muscles endoloris tout en vous relaxant l’esprit! Pour une peau encore plus douce, terminez votre soin en appliquant l’huile de ricin de Now. Votre peau sera comme du satin!

Vous pouvez aussi faire votre propre baume maison. C’est très facile à confectionner, en plus d’être écologique et économique! On vous propose cette formule maison 100 % naturelle, au parfum frais et délicat. Ce baume saura détendre vos muscles, tout en adoucissant la peau grâce aux propriétés hydratantes du beurre de karité.

Ingrédients

20 g de beurre de karité


10 g de cire d’abeille blanche en pastilles


20 g d’huile de chanvre bio


25 gouttes d’huile essentielle de lavande


25 gouttes d’huile essentielle d’estragon

Préparation

Versez d’abord la cire d’abeille et le beurre de karité dans un récipient propre en verre ou céramique. Mettez-le dans une casserole et faites fondre le mélange au bain marie. Mélangez bien, puis sortez du feu. Vous n’avez plus qu’à ajouter l’huile de chanvre ainsi que les gouttes d’huiles essentielles et à laisser refroidir jusqu’à ce que la préparation ait une texture plus ferme. Voilà un baume vite fait et bien fait!

Intégrer le sport à sa routine n’est pas toujours aisé. Grâce à ces quelques gestes, vous permettrez à votre corps de s’y adapter plus facilement!

Découvrez comment ces petites huiles aux propriétés surprenantes – lorsqu’elles sont bien intégrées à votre routine quotidienne – peuvent vous apporter le bien-être et l’énergie dont on peut parfois manquer au cœur de l’hiver.

Connaissez-vous les huiles essentielles? Elles sont l’essence d’une plante, un cadeau de la terre. Plus précisément, ce sont des composés naturels très puissants et concentrés que renferment les graines, les racines, les fleurs, les fruits ou les écorces de certaines plantes. Cette puissance de la nature en bouteille a le pouvoir d’embaumer nos maisons en plus de se prêter à une multitude d’utilisations. Pour moi, ce sont des alliées qui me permettent de prendre soin de mon corps et de mon esprit. Je vous partage un peu plus bas quelques huiles essentielles clés pour l’hiver ainsi que des mélanges efficaces.

Qu’est-ce que l’aromathérapie?

L’aromathérapie est l’utilisation des extraits aromatiques de plantes (essences et huiles essentielles). Elle peut également faire partie de la phytothérapie, une branche de la médecine douce vieille comme le monde, les plantes et leurs arômes ayant toujours été indispensables à la santé de l’homme.

Les huiles essentielles peuvent être utilisées de différentes manières : elles se respirent, se diffusent (ça sent si bon!) et s’appliquent sur la peau (avec une huile). Elles ont plusieurs propriétés intéressantes autant pour apaiser et énergiser que pour aider à renforcer les défenses naturelles de la peau ainsi que celles des systèmes digestif, nerveux et respiratoire.

Chez nous, il y a un diffuseur d’huiles essentielles sur chaque étage et même dans toutes les chambres. J’ai pris l’habitude le matin et le soir de les mettre en marche. Surtout en hiver, c’est une bonne manière d’assainir l’air.

Selon l’ayurveda, cet ancien système holistique de la santé d’origine indienne, l’hiver est dominé par le dosha Vata, qui est caractérisé par le sec, long, léger, clair et en mouvement. De manière à venir balancer ces effets de Vata, qui peuvent se présenter sous forme de peau sèche et craquelée, d’anxiété et d’insomnie, certaines huiles essentielles sont à privilégier pour leur effet de chaleur, ramenant au centre et à l’essentiel.

Les odeurs chaleureuses, sucrées ou amères sont les meilleures pendant l’hiver. Les huiles de cannelle, gingembre, sandalwood, agrumes, clou de girofle et menthe poivrée viennent balancer les effets de Vata. Cela dit, il ne faut pas se limiter à celles-ci; l’important, c’est d’utiliser celles qu’on aime et qui nous font du bien.

La qualité des huiles

La qualité des huiles

S’il s’agit d’une huile diluée, son support huileux doit être indiqué. À l’inverse, la mention 100 % pure doit être indiquée si elle n’est pas diluée, ni coupée, ni allongée par d’autres huiles. Chez Rachelle Béry, on trouve différentes gammes d’huiles essentielles de haute qualité. Par exemple, j’aime celles d’Aromaforce et de Divine Essence, qui sont 100 % pures, naturelles et non altérées.

Huiles essentielles pour un hiver doux et énergisant

L’huile essentielle de ravintsara

C’est l’huile essentielle phare de l’hiver. Si je devais en choisir une, ce serait celle-là. Elle supporte le système immunitaire grâce à son action immunostimulante.

Elle possède des propriétés antivirales et expectorantes qui sont utiles en cas de rhume, toux, bronchite, otite et sinusite. Grâce à son action neurotonique, elle stimule en cas de fatigue ou apaise en cas de troubles du sommeil.

Utilisation : L’inhalation directe de la bouteille ou d’un mouchoir est un moyen rapide et efficace d’améliorer l’humeur ou de faire face aux rhumes. J’aime la diffuser dans un diffuseur pour apaiser et pour favoriser le sommeil. On peut aussi la diluer avec une huile végétale, comme l’huile de jojoba de Divine Essence ou celle d’amandes douces d’Aromaforce, pour faire une huile de massage apaisante et nourrissante.

L’huile essentielle de pamplemousse

L’huile essentielle de pamplemousse est extraite des zestes de pamplemousse (également appelé Citrus X paradisi Macfadyen).

Elle a des propriétés antiseptiques aériennes : c’est en effet un puissant désinfectant, très pratique en diffusion pour bénéficier de ses propriétés bactéricides et antivirales.

Pour la relaxation et la détente (poignet), je la mélange dans une préparation huileuse. Ensuite, je dépose ce mélange en massage au niveau de chaque face interne du poignet. Puis, je joins les deux mains en recouvrant le nez et je prends trois inspirations lentes et profondes du mélange. À renouveler dès que le besoin se fait sentir.

L’huile essentielle de menthe poivrée

Cette huile est une de mes favorites. Très utile en hiver en cas de coup de fatigue, elle peut aussi apaiser l’inflammation des voies respiratoires et de la bouche, tout comme soulager les maux de tête. Son odeur est fraîche, ce qui me remonte toujours le moral lors des jours d’hiver.

Utilisations : Verser 3 ou 4 gouttes dans de l’eau très chaude et inhaler les effluves. En cas de fatigue ou de maux de tête, appliquer 1 goutte sur chaque tempe. Ne pas appliquer trop près des yeux.

Quand les huiles sont appliquées sur la peau, elles sont facilement absorbées par celle-ci et transportées à travers le corps. On peut observer ce phénomène lorsqu’on frotte une gousse d’ail sous la plante des pieds : on sent de la bouche pas longtemps après!

L’huile essentielle de menthe poivrée

L’huile essentielle de cannelle

Elle est sans doute l’huile essentielle la plus anti-infectieuse et la plus efficace contre les bactéries. Elle tue 99,99 % des microbes, y compris ceux résistant aux antibiotiques!

Utilisation – en inhalation sèche : respirer l’huile essentielle au flacon ou déposer 1 ou 2 gouttes sur un mouchoir et respirer.

Utilisation – en diffusion atmosphérique : utiliser l’huile essentielle de cannelle en petite quantité pour les diffusions et toujours la mélanger à d’autres huiles essentielles plus douces.

Quelques précautions d’usage avec les huiles essentielles

Avant de les ingérer ou les mettre sur la peau, diluez-les dans de l’huile végétale ou dans tout autre corps gras ou sucré.

Dans le doute, toujours s’informer auprès d’un aromathérapeute ou de votre praticien de la santé.

Les enfants de moins de 3 ans ne doivent pas être en contact avec des HE contenant du menthol (menthe poivrée ou menthe des champs), car ils pourraient souffrir de spasmes laryngés pouvant provoquer l’asphyxie. Pour les femmes enceintes, ces HE provoquent l’accouchement.