Passer au contenu
La réputation d’un vins et fromages n’est plus à faire. Quasi indémodable et hautement populaire dans les années 90, cette façon de recevoir fait un grand retour, métamorphosée avantageusement sous la créativité des tiktokeurs foodies. Cette année, ce plateau à déguster s’est fait happer par la tendance de l’heure : le plateau de beurre (butterboard). Explication de cette façon ludique et conviviale de faire un vins et fromages nouveau genre pour le temps des fêtes!

mots de Science + Fourchette

À l’origine, le butterboard est à l’image d’un plateau de fromages, mais couvert de beurre. Avec un hashtag #butterboard et 173 millions de vues plus tard, on sait maintenant que la présentation magnifique fait l’unanimité… mais que c’est beaucoup trop de beurre pour la majorité! Qu’à cela ne tienne, voici comment recréer cette tendance – version vins et fromages – sous un angle festif, plus santé et local. On vous invite à l’essayer en formule « petite quantité » avant de reproduire le plateau en format « on fait le party »! On a utilisé des ingrédients qu’on trouve facilement à l’épicerie Rachelle Béry.

1. Créer une base savoureuse et crémeuse.

Les qualités gustatives des fromages du Québec ne sont plus à vanter! On peut donc créer facilement une base de fromage à la crème fouettée maison qui saura plaire à tous. Pour ce faire, on choisit à parts égales un fromage à la crème bio et un fromage de son choix (chèvre, pâte molle, pâte dure – qu’il faut râper). On termine en ajoutant une touche de crème 35% bio sans lactose. En utilisant notre mélangeur à haute vitesse, on pourra réduire la préparation en une consistance lisse et homogène. La crème fouettée servira à recréer cette sensation onctueuse de beurre maison. On étale notre mélange crémeux de fromages québécois sur une planche de service à l’aide d’un couteau à beurrer, et la base est terminée!

2. Choisir un fruit bio, local et de saison.

On prépare avec soin une confiture maison avec le petit fruit de notre choix, frais ou surgelé. Canneberges fraîches bio, camerises, petits fruits boréaux : la seule limite est notre créativité! On n’a qu’à placer 1 1/2 tasse de petits fruits dans un plat en verre d’une capacité de 750 ml allant au four à micro-ondes. On y ajoute 1/4 tasse de sucre et on cuit 4 minutes à puissance maximale ou jusqu’à l’obtention d’une compote maison. Couvrir le contenant d’un couvercle antiéclaboussure. La confiture créera un trio sucré-salé-coloré qui fera sensation!

3. Créer de la texture et de la fraîcheur.

Le vins et fromages est réputé pour proposer textures et fraîcheur. On n’y fera pas exception! On ajoute un filet de miel ou de sirop d’érable, une touche d’huile bio d’excellente qualité, des noix concassées et des herbes fraiches coupées ainsi que des charcuteries maison. Ce sera délicieux autant pour les yeux que pour les papilles!

4. Harmoniser l’accord vins et fromages.

Pour compléter la dégustation en beauté, on accompagne notre plateau de fromages de vins bio/nature. Il est avantageux de servir les vins en commençant par des blancs légers pour poursuivre progressivement vers des vins rouges plus corsés. Il est préférable d’éviter les vins trop tanniques, qui risquent de masquer les arômes de notre base de fromage québécois.
Harmoniser l’accord vins et fromages

Plateau de fromages crémeux + confiture de canneberges (façon butterboard).

La réputation d’un vins et fromages n’est plus à faire. Quasi indémodable et hautement populaire dans les années 90, cette façon de recevoir fait un grand retour pour le temps des fêtes, métamorphosée avantageusement sous la créativité des tiktokeurs foodies. En collaboration avec l’épicerie santé Rachelle Béry, on a revisité le traditionnel vins et fromages et on l’a adapté à la tendance butterboard… mais en version plus santé, festive et locale! Tout ça en utilisant des ingrédients qu’on trouve très facilement là-bas.

Ingrédients.

Pour le mélange de fromages 100 g de fromage de chèvre 150 g de fromage à la crème 125 ml (1/2 tasse) de crème à fouetter 35 % Pour la confiture de canneberges 1 sac de 227 g (1 1/2 tasse) de canneberges fraîches ou surgelées 55 g (1/4 tasse) à 75 g (1/3 tasse) de sucre 125 ml (1/2 tasse) d’eau Pour l’assemblage 60 ml (1/4 tasse) de pacanes hachées Quelques branches de thym frais Miel 2 têtes d’ail rôties Croûtons maison ou du commerce

Préparation.

  1. Pour le mélange de fromages Dans un robot culinaire, mélanger le fromage à la crème et le fromage de chèvre. Ajouter la crème à fouetter et mélanger jusqu’à l’obtention d’une texture lisse et homogène. Réserver.
  2. Pour la confiture de canneberges Dans un pot en verre d’une capacité de 750 ml (1 1/2 tasse) allant au four à micro-ondes, déposer les canneberges et le sucre. Couvrir le contenant d’un couvercle antiéclaboussure.
  3. Cuire 4 minutes à puissance maximale ou jusqu’à ce que les canneberges commencent à ramollir et que la préparation bouillonne.
  4. Retirer le couvercle antiéclaboussure. À l’aide d’une fourchette, écraser grossièrement les canneberges.
  5. Poursuivre la cuisson pendant 2 à 3 minutes si désiré, en vérifiant la consistance toutes les 30 secondes. Lorsque les baies ont éclaté et que la préparation a épaissi, votre confiture de canneberges fraîches est prête pour l’étape suivante!
  6. Dans un robot culinaire, déposer la confiture de canneberges avec l’eau et réduire en purée plus ou moins lisse, selon les préférences. Réserver.
  7. Pour l’assemblage À l’aide d’une petite spatule de métal à pâtisserie ou d’une cuillère à café, prendre environ 15 ml (1 c. à soupe) de mélange de fromage, déposer celui-ci sur une planche de présentation et l’étaler horizontalement sur environ 2,5 cm (1 po).
  8. Ajouter quelques cuillères de confiture de canneberges. Étendre les pacanes et le thym. Verser un filet de miel et déposer les têtes d’ail rôties. Servir avec des croûtons.
En ce début de saison froide, on aime se réconforter en savourant un succulent potage. Bien qu’il soit satisfaisant tel quel, n’hésitez pas à le rehausser de garnitures afin d’y donner une touche gourmande. Voici 10 suggestions originales qui enjoliveront votre assiette et régaleront vos papilles!

Des oignons caramélisés

Incontournables des sandwichs, les oignons caramélisés sont une addition tout aussi savoureuse aux potages. Leur goût sucré-salé permettra de relever à merveille un potage aux champignons ou aux panais, par exemple, en y apportant une petite note de douceur. Profitez de la préparation de votre mets pour faire revenir les oignons dans l’huile pendant 25 minutes à feu moyen. Versez-y ensuite un filet de sirop d’érable et poursuivez la cuisson quelques minutes.

Des noix et des graines

Graines de courge ou de tournesol, amandes tranchées, copeaux de noix de coco : si vous privilégiez les garnitures végétariennes, ce n’est pas le choix qui manque. Les fruits secs apportent aussi une dimension supplémentaire à votre potage grâce à leur texture craquante ou légèrement résistante. Vous pouvez vous procurer des noix déjà rôties ou les faire sauter vous-même à la poêle quelques minutes, en prenant soin de bien les assaisonner.
Des noix et des graines

Des pois chiches grillés

À l’instar des noix, les pois chiches sont une délicieuse façon de mettre en valeur un potage végétarien. On vous suggère d’en faire en grande quantité : ils agrémenteront non seulement ce mets, mais aussi vos salades ou vos collations. Pour les faire griller, vous n’avez qu’à les rincer, les sécher, puis les enrober d’huile d’olive et d’épices de votre choix. Faites-les cuire une trentaine de minutes dans le four préchauffé à 425 °F (220°C).

De la crème sure

Votre potage est un peu pimenté? Vous pourriez l’adoucir en le garnissant d’une cuillère – ou deux! – de crème sure. Pour lui donner davantage de goût, assaisonnez-la d’épices et d’un soupçon de jus d’une lime. Un vrai régal dans les potages aux tomates, à la courge ou aux légumes racines. Vous pourriez également remplacer la crème sure par du yogourt grec ou du mascarpone, ce sera tout aussi délicieux!

Des juliennes de pommes de terre frites

Faciles à préparer, les juliennes de pommes de terre apportent un je-ne-sais-quoi à votre potage! Pour les réaliser, il suffit de couper des pommes de terre en juliennes et de les faire frire dans l’huile quelques minutes. Une garniture qui suscitera autant d’étonnement que d’appétit!

Des champignons grillés

La plupart des champignons conviennent à l’élaboration de cette garniture. Champignons de Paris, cèpes, pleurotes, etc. : vous n’avez qu’à y aller avec vos espèces préférées! Faites-les simplement revenir avec des épices et du sel dans l’huile pendant quelques minutes, puis ajoutez de l’ail en fin de cuisson.
Des champignons grillés

Du bacon

Si le bacon est un favori du déjeuner, sachez qu’il peut aussi devenir l’allié des potages! Son côté croquant est des plus agréables sous la dent, et ses saveurs délicieusement fumées ajouteront de la profondeur à votre plat. Il suffit de le faire cuire à la poêle ou au four à micro-ondes, puis de le couper en morceaux avant d’en garnir l’assiette. Vous n’avez pas de bacon sous la main? Sachez que du prosciutto fonctionne tout aussi bien!

Du tofu râpé

Le tofu démontre une fois de plus sa polyvalence, cette fois-ci en volant la vedette des potages! Pour cette recette, on vous suggère de privilégier un tofu extraferme, qui créera une texture plus intéressante. Commencez par râper le bloc de tofu, puis mélangez-le à des épices, 1/3 tasse de levure alimentaire ainsi qu’un filet d’huile d’olive, de vinaigre de cidre et de sirop d’érable. Faites ensuite cuire sur une plaque à biscuits recouverte d’un papier parchemin pendant 25 minutes dans le four préchauffé à 425 °F (220°C), en brassant à la mi-cuisson.

De l’huile aromatisée

Fidèles complices des pizzas, les huiles aromatisées sont tout aussi exquises dans les potages! Vous pouvez les préparer avec les épices et les herbes fraîches que vous avez sous la main. Dans une petite casserole, chauffez la quantité d’huile d’olive souhaitée à feu moyen-vif avec des herbes fraîches et les épices. Faites mijoter pendant trois minutes, puis laissez refroidir. Transférez ensuite dans un pot stérilisé avec quelques gousses d’ail.

Des tortillas grillées

Plutôt que de servir vos potages avec les sempiternels croûtons de pain, on vous invite à opter pour des tortillas tranchées en lanières. Elles se préparent d’ailleurs en claquant des doigts! Après les avoir badigeonnées d’huile d’olive, assaisonnez-les, coupez-les, puis faites-les cuire sur une plaque dans le four à 350 °F (175°C) pendant 10 minutes. Le tour est joué! Maintenant que la saison des potages est officiellement lancée, vous n’avez plus qu’à laisser votre imagination vous guider. Et avec nos suggestions de garnitures, vos potages deviendront très vite une expérience culinaire des plus gourmandes! Avec les fêtes qui arrivent à grands pas, il est déjà temps de songer à votre menu. Si vous avez envie de faire preuve d’originalité, pourquoi ne pas décliner vos desserts favoris en version salée? Découvrez des recettes de pâtisseries revisitées pour l’occasion qui s’inviteront autant au brunch qu’à l’apéro!

La tarte Tatin remaniée

Traditionnellement préparée à partir de pommes caramélisées, de sucre et de beurre, la tarte Tatin est sans nul doute un favori du temps des fêtes. Sa version salée a toutefois de quoi surprendre vos convives! Elle est élaborée selon le même principe, mais sa garniture est plutôt composée de viande ou de légumes disponibles en saison, comme de l’aubergine, de la tomate, de la courgette, du navet ou des endives. Sous des apparences sucrées, voici une recette qui troque les pommes contre des oignons. Cette tarte déroutera juste assez les sens grâce à l’onctuosité des oignons caramélisés et la légèreté du fromage de chèvre. Il s’agit de l’entrée parfaite pour recevoir en toute simplicité!
La tarte Tatin remaniée

Tarte Tatin aux oignons caramélisés

Pour 4 personnes Temps de préparation : 40 minutes

Ingrédients

2 c. à soupe de beurre 5 tasses d’oignons, émincés (4 à 5 oignons) Brin de thym frais 2 c. à soupe de vinaigre balsamique Sel et poivre 1 bûche de fromage de chèvre 1 abaisse de pâte feuilletée

Préparation

Préchauffer le four à 400 °F (200 °C). Faire d’abord fondre le beurre dans une poêle. Faire revenir les oignons avec le thym effeuillé, tout en remuant de temps à autre, jusqu’à ce qu’ils soient un peu dorés. Déglacer ensuite à l’aide du vinaigre balsamique et poursuivre la cuisson une minute. Saler et poivrer, retirer du feu et laisser tiédir. Disposer les oignons dans le fond d’un moule à tarte. Couper le chèvre en rondelles et mettre sur les oignons. Couvrir toute la surface du moule avec la pâte feuilletée, en prenant soin de dépasser un peu. Enfourner environ 25 minutes ou jusqu’à ce que la pâte soit dorée. Renverser ensuite sur une planche de bois.

Des chaussons pour l’apéro

Qui n’aime pas les chaussons aux pommes? Cette pâtisserie délicieusement réconfortante s’est taillé une place de choix de notre répertoire de desserts automnaux. Si vous adorez ce classique, vous risquez fort de succomber à son pendant salé! Il suffit de garnir les chaussons d’ingrédients que vous avez sous la main, en créant de succulentes combinaisons : olives et chorizo, pesto et oignons caramélisés ou jambon et brie, par exemple. À l’instar de la recette traditionnelle, on vous présente une variante où la pomme est à l’honneur. Ses notes délicatement sucrées sont toutefois contrebalancées par le goût corsé du gruyère. Vos invités vous en redemanderont!

Chaussons aux pommes et au gruyère

Pour 6 personnes Temps de préparation : 35 minutes

Ingrédients

1 oignon jaune, émincé 1 c. à soupe d’huile d’olive Sel 1 c. à soupe de miel 1 pomme, épépinée et tranchée finement 2 tasses de gruyère, râpé Estragon 2 pâtes feuilletées 1 jaune d’œuf, battu Poivre

Préparation

Préchauffer le four à 375 °F (190 °C). Faire revenir l’oignon dans une poêle chaude avec l’huile d’olive et assaisonner de sel. Verser le miel et mélanger. Laisser caraméliser 3 à 4 minutes et réserver. Découper la pâte feuilletée en carrés (15 cm x 15 cm) et les placer sur une plaque recouverte de papier parchemin. Déposer au centre un peu d’oignons caramélisés, des tranches de pommes, du gruyère et une pincée d’estragon. Rabattre chaque carré et sceller les bords à l’aide d’une fourchette. Badigeonner de jaune d’œuf. Saupoudrer de sel et de poivre. Cuire 15 minutes ou jusqu’à ce que les chaussons soient dorés.

Le cake en mode salé

Le gâteau aux fruits a la cote pendant les fêtes. Cette année, remaniez ce classique pour en faire un délectable cake salé! Les légumes se substituent aux fruits, tandis que le fromage et/ou la charcuterie y tiennent la vedette pour un résultat des plus savoureux. À la courgette et au chèvre, au saumon et mozzarella : les garnitures de cake salé se déclinent à l’infini!

Cake salé aux tomates séchées

Pour 6 personnes Temps de préparation : 1 heure

Ingrédients

1 tasse de farine 2 c. à thé de poudre à pâte Sel et poivre 3 œufs 1/3 tasse d’huile végétale ½ tasse de lait chaud ½ tasse d’olives vertes, dénoyautées 1 tasse de feta, émiettée 1 tasse de tomates séchées, tranchées

Préparation

Préchauffer le four à 350 °F (180 °C). Dans un grand bol, malaxer la farine avec la poudre à pâte, du sel et du poivre. Creuser un puits et ajouter les œufs, l’huile d’olive et le lait. Mélanger jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène. Incorporer la feta et les tomates à la pâte. Verser dans un moule à pain de 23 X 13 cm (9 X 5 po), recouvert d’un papier parchemin. Faire cuire environ 45 minutes. L’effervescence des fêtes n’est guère propice à la réflexion. Profitez de l’accalmie qui précède cette période pour élaborer des créations culinaires et les tester avant le jour J. Les préparatifs de Noël n’auront jamais été aussi délicieux! La cuisine, au début de la saison froide, a cette réputation de réchauffer les âmes. On se munit d’épices savoureuses, de sauces onctueuses et de légumes racines bourratifs. Pour un automne encore plus chaleureux, on se réunit entre amis ou avec notre famille et on se fait un repas trois services! On goûte aux dernières récoltes, qu’on tente de transformer en souper convivial et inoubliable! Voici une suggestion de menu végétarien pour votre prochaine activité en groupe (parce qu’on n’a pas toujours besoin de viande pour manger un repas réconfortant).

Entrée

Vous aurez peut-être la chance de mettre la main sur les dernières aubergines locales de la saison chez Rachelle? Ma façon préférée à moi de les manger, en entrée la plupart du temps, c’est au four avec du parmesan et un peu de sauce tomate! Coupez-les en rondelles, ajoutez-y un peu d’ail, d’huile d’olive, de sel et de poivre, puis saupoudrez le tout de la quantité de parmesan qui vous chante. Mettez au four de 15 à 18 minutes à 205°C (400 °F), puis ajoutez-y un coulis de sauce tomate (pourquoi pas une parmi celles que propose Stefano Faita?).
Entrée

Plat principal

Rien ne « sonne » plus automne qu’un bon ragoût de viande, non? Le problème, c’est que je n’en cuisine pas, de viande! Comment donc réconforter mes invités en ces temps gris? Avec un ragoût de tofu et de lentilles! Ne paniquez pas, c’est bien meilleur que ce que vous croyez. Pour un repas végétarien réconfortant, mettez dans une mijoteuse des morceaux de tofu arrachés à la main (contrairement à ceux coupés en cubes, ils absorbent mieux la sauce!), des pommes de terre, des navets, des carottes, des céleris, des tomates en dés, de l’oignon, de l’ail (tous des légumes qu’on peut trouver bios et locaux chez Rachelle!), des lentilles et du bouillon, sans oublier les épices de votre choix (cumin, curcuma, paprika, etc.) ainsi que des herbes (origan, thym) et laissez mijoter environ 6 heures pendant que vous jouez à un bon petit jeu de société avec un verre de vin, rouge ou blanc, à vous de décider!

Dessert

Je trouve que la tarte aux pommes est le dessert idéal à cuisiner en groupe. Pendant que quelqu’un roule la pâte, les autres s’affairent à peler et couper les pommes, étape qui, soyons honnêtes, est la plus longue! S’il ne vous reste plus de pomme de votre cueillette automnale des dernières semaines, Rachelle Béry a une multitude d’options de pommes provenant des vergers québécois, bios ou non! La saison des récoltes est l’occasion idéale de faire le plein d’aliments d’ici. Si le cannage ou la congélation restent des méthodes de conservation largement répandues, la déshydratation est la nouvelle tendance du moment! Découvrez comment maîtriser cette technique en quelques étapes faciles!

Qu’est-ce que la déshydratation?

Cette pratique consiste à enlever la majeure partie de l’eau contenue dans les aliments afin d’éviter que les bactéries y prolifèrent. Les fruits et légumes, qui sont composés de 80 à 90 % d’eau, n’en comptent pas plus de 30 % à la suite du processus. La déshydratation des aliments permet d’en condenser les nutriments et d’en faire de véritables petites bombes d’énergie.

De nombreux avantages

Les bénéfices de cette technique sont nombreux! Elle permet de préserver des produits à température ambiante, ce qui est pratique lorsque le congélateur commence à déborder. Il suffit de les entreposer dans des contenants hermétiques, à l’abri de l’humidité et de la lumière. Ils occupent également peu d’espace, en plus d’être légers à transporter. Parfait pour une collation sur le pouce! La déshydratation offre également la possibilité d’élargir votre champ de recettes. On peut aisément intégrer des fruits ou légumes séchés dans un granola et une salade, ou les savourer en collation. Polyvalents en cuisine, ils ont aussi l’avantage d’être plus santé que leurs équivalents commerciaux. En effet, les aliments déshydratés à la maison sont préparés sans agent de conservation, ni additif, ni sucre. La plupart des minéraux, protéines et vitamines sont préservés dans le processus, à l’exception de certaines vitamines intolérantes à la chaleur, telles que la vitamine C, B1 et B9.

Quels aliments déshydrater?

Which foods dry best
Si les tomates italiennes, les pommes et les bananes sont des alliés de la déshydratation, la plupart des aliments s’y prêtent tout aussi bien! Courgettes, abricots, bleuets, fraises, champignons ou betteraves… Vous pouvez y aller avec votre imagination! Les légumineuses cuites et le tofu supportent également très bien ce processus. Même la viande et les fruits de mer peuvent être déshydratés! On vous conseille de privilégier la viande extramaigre, car le gras ne se déshydrate pas. Assurez-vous de bien les cuire avant de les sécher. Évitez toutefois de déshydrater les œufs, ainsi que les aliments trop aqueux comme le melon d’eau.

Un processus simplissime!

Nul besoin d’acheter un coûteux appareil pour essayer cette nouvelle tendance culinaire! Bien qu’un déshydrateur électrique s’avère pratique, vous pouvez vous y initier à l’aide d’un four conventionnel. Il suffit de faire chauffer le four à basse température, soit autour de 160 °F (70 °C). Sachez que la période de séchage varie selon plusieurs facteurs, dont le taux d’humidité et la taille des morceaux. Vous êtes pressés par le temps? Ne commettez pas l’erreur de mettre une chaleur plus élevée, car vos aliments risquent plutôt de cuire. Voici comment déshydrater en quelques étapes faciles :
  • Si vous déshydratez des fruits et légumes, prenez soin de les laver et de les peler. La plupart des légumes doivent être blanchis afin d’en détruire les micro-organismes.
  • Coupez ensuite vos aliments de façon homogène. Quant aux fruits, arrosez-les d’un peu de jus de citron pour éviter qu’ils ne brunissent.
  • Alignez vos aliments sur une plaque recouverte de papier parchemin ou sulfurisé. Mettez environ 1/2 pouce d’espace entre eux afin d’assurer une bonne circulation d’air.
  • Enfournez jusqu’à ce que l’aliment soit bien déshydraté. À l’aide d’un bloc en bois, laissez la porte du four légèrement entrouverte pour évacuer la vapeur. Le temps de séchage peut varier d’un aliment à l’autre, mais la plupart prennent entre 8 et 12 heures pour être complètement déshydratés.
Astuces Vous ne savez pas si vos aliments sont bel et bien déshydratés? Pressez-le avec un papier absorbant: s’ils restent secs, c’est qu’ils ont été séchés adéquatement. Si vous souhaitez les réhydrater, trempez-les dans un niveau d’eau représentant environ trois fois le volume de l’aliment sec.

Des chips pas comme les autres!

Maintenant que vous savez tout sur la déshydratation, c’est le temps de mettre vos connaissances en pratique. Voici une recette de chips de pommes qui achèvera de vous convaincre des bienfaits de cette méthode! Ingrédients 4 pommes rouges, épluchées Une tasse d’eau citronnée 2 cuillères à thé de sucre 1 cuillère à thé de cannelle 1 cuillère à thé de muscade râpée Préparation Préchauffer le four à 160 °F (70 °C) Enlever le cœur de pomme à l’aide d’un vide-pomme Émincer finement les pommes épluchées à la mandoline. Tremper chaque tranche dans l’eau citronnée, éponger puis saupoudrer de sucre et des épices. Placer les pommes sur la feuille de cuisson, puis enfourner entre 6 à 8 heures, en laissant la porte entrouverte. Le temps de séchage est variable en fonction de votre four. Avec la grisaille de la saison automnale, vous aurez de nombreuses occasions d’expérimenter avec la déshydratation. Vous n’avez qu’à vous armer que d’un peu de patience… et de beaucoup d’aliments de saison!

Cet article est une gracieuseté d’ Allergies Québec

Chaque année, le retour à l’école fait travailler nos méninges. On doit, entre autres, revoir notre horaire, planifier les activités des enfants, vérifier le matériel scolaire et faire le tri des vêtements. À cela s’ajoute la planification des lunchs et collations. Aussi, si l’on doit tenir compte d’une ou plusieurs allergies alimentaires à la maison, trouver de nouvelles idées peut parfois être un défi. Voici quelques astuces pour débuter cette nouvelle année scolaire avec des repas variés et colorés!

Idées de collations maison sans allergènes prioritaires

Crudités et trempette de légumineuses Craquelins sans blé, beurre de tournesol et tranches de pommes Salade de fruits parsemée de granola maison sans allergènes Mélange de fruits séchés* et de graines* Maïs soufflé nature (ou assaisonné de vos épices préférées) Croustilles de kale maison Rouleaux de tortillas de maïs, confiture de fruits et banane (coupés ensuite en rondelles) Vous souhaitez préparer des muffins, pains, biscuits et barres énergétiques? Voyez comment remplacer les allergènes prioritaires qui sont souvent utilisés dans les recettes « classiques ».
  • Noix : graines de tournesol ou de citrouille*, graines de chanvre ou de chia.
  • Beurre de noix : sbeurre de graines, beurre de pois, purée de légumineuses.
  • Beurre : margarine permise, huile végétale ou huile de coco (remplacez 1 tasse de beurre par ¾ tasse d’huile).
  • Œufs : remplacez un œuf par 1 c. à soupe de graines de chia ou de graines de lin moulues mélangées à 3 c. à soupe d’eau (laissez reposer 5 minutes avant d’utiliser); par ½ banane écrasée; ou par ½ tasse de compote de pommes.
* Si votre enfant est allergique aux noix ou aux arachides, assurez-vous qu’il n’y ait pas de contamination croisée avec ces allergènes.
wheat and gluten-free lunches

Lunch sans blé et sans gluten

Connaissez-vous la différence entre l’allergie au blé et la maladie cœliaque? Pour l’allergie au blé induite par les IgE, la consommation de la protéine de blé peut causer une réaction allergique grave de type anaphylactique chez la personne allergique. Il faut donc éviter de consommer tous les aliments qui contiennent du blé (même en infime quantité). En ce qui concerne la maladie cœliaque, qui est une maladie chronique et auto-immune, l’ingestion d’aliments contenant du gluten provoque une réponse anormale et disproportionnée du système immunitaire. Les symptômes sont variables d’une personne à l’autre et peuvent être importants, mais il n’y a pas de risque d’anaphylaxie. Comme pour une allergie alimentaire, le retrait du gluten de l’alimentation de la personne cœliaque est essentiel. On trouve du gluten dans le blé (incluant le blé khorasonet l’épeautre), mais aussi dans d’autres céréales telles que le seigle, l’avoine régulière (contaminée), l’orge et le triticale (croisement du blé et du seigle).
Pour préparer un lunch sans blé et sans gluten, on opte pour ces ingrédients clés :
  • Aliments à grains entiers : riz, quinoa, millet, sarrasin, pâtes alimentaires aux pois chiches ou autres légumineuses;
  • Fruits et légumes : frais, surgelés ou en conserve;
  • Aliments protéinés : légumineuses, viande, volaille, tofu ou poisson (si pas d’allergie à ces aliments).
Voici quelques suggestions de lunchs sans blé et sans gluten :
  1. Pain sans gluten à la tartinade de poulet, salade de tomates et de concombre, pouding au riz au lait de coco ou tapioca;
  2. Salade de quinoa aux pois chiches et aux légumes*, gâteau à l’orange et aux framboises sans gluten;
  3. Galettes de sarrasin, houmous, crudités, mélange de grains et de fruits séchés, salade de fruits;
  4. Bol du dragon (riz, bœuf à fondue chinoise cuit et refroidi, légumes au choix, sauce Dragon maison), pouding au chocolat et à l’avocat.
* Utilisez les grains entiers sans gluten comme base de salade-repas. Ajoutez un aliment protéiné, des légumes et/ou des fruits, une vinaigrette maison et le tour est joué!

Les fêtes d’anniversaire

Quand on parle de rentrée scolaire, on pense aussi au retour des fêtes entre amis. Le traditionnel gâteau d’anniversaire peut rapidement devenir un casse-tête si des allergies alimentaires sont présentes chez les enfants. Sachez toutefois qu’il existe plusieurs ingrédients de substitution qui vous aideront à obtenir un résultat intéressant pour votre gâteau ainsi que des préparations à gâteaux sans allergènes prioritaires pouvant vous faciliter la vie. Vous pouvez aussi sortir des sentiers battus et opter pour d’autres desserts festifs, qui feront le bonheur du ou de la fêtée. Selon les allergies présentes, vous pourriez vous tourner vers :
  • Des « carrés » au riz soufflé, préparés dans un moule à gâteau des anges, avec coulis de chocolat blanc fondu et coloré*;
  • Un « gâteau » au Jell-O;
  • Des sucettes givrées à la banane (recouvertes de chocolat et de petits bonbons permis);
  • Une fondue au chocolat déconstruite* avec fruits et guimauves miniatures sans allergènes.
* Assurez-vous d’utiliser des ingrédients sans allergènes (chocolat et margarine permis, guimauves sans allergènes). Bonne rentrée scolaire à tous!
Allergies Quebec PMS
Des repas végés inspirés par la cuisine de rue qui plairont assurément à tous! Et attention : végé ne veut certainement pas dire plate et sans saveur, au contraire (et la bouffe de rue ne rime pas non plus nécessairement avec malbouffe ! Découvrez 5 recettes de cuisine de rue ou street food que l’on aime tant en version végé et santé!

1. Le classique de la cuisine de rue québécoise : la poutine!

Poutine végane avec sauce maison (frites au four) Temps de préparation : 20 min Temps de cuisson : 50 min Portions: 2 Ingrédients : ½ tasse de pois verts cuits Fauxmage Gusta, râpé (au goût) 8 patates, pelées et coupées en forme de frites ½ c. à thé de paprika 1 c. à thé d’ail en poudre Sel et poivre au goût 1 bloc de tofu ferme biologique 3 tasses d’eau 2 c. à thé de sel Préparation des frites : Dans un grand bol, faire tremper les patates coupées dans de l’eau glacée pendant 10 minutes (cela les rendra plus croustillantes au final). Bien les égoutter et les sécher. Ajouter le sel, le poivre, le paprika et l’ail. Mélanger avec les mains. Étaler sur une plaque allant au four à 425 oF. Faire cuire pendant 25 min, les retourner, puis enfourner à nouveau pour 20 minutes supplémentaires. Préparation du tofu : Défaire le tofu en morceaux avec les doigts (ou le râper) et le faire bouillir dans de l’eau salée pendant 8 minutes. Égoutter et conserver l’eau pour faire la sauce.

La sauce

Ingrédients : 1/3 tasse de farine de sarrasin 3 tasses de l’eau de cuisson du tofu 2 c. à soupe de sauce tamari 1 c. à soupe de pâte de tomate 1 c. à soupe de sirop d’érable 1 c. à thé de vinaigre 1/2 c. à thé de paprika, d’origan, de basilic, de thym, de cumin, de poudre d’oignon et de poivre Un soupçon de poivre de Cayenne Du sel au goût Préparation : Mettre tous les ingrédients dans une petite casserole et porter à ébullition en remuant constamment (sinon, ça colle au fond). Cuire à feu doux en remuant pendant une dizaine de minutes. Si des grumeaux se forment, les défaire avec un broyeur à main ou verser le mélange dans un mélangeur. Montage de l’assiette : Dans une assiette, déposer des frites, ensuite des pois et un peu de fauxmage Gusta. Continuer avec du tofu et finir par la sauce. Voilà ce que j’appelle un repas copieux et satisfaisant sans les calories et les ingrédients gras et malsains d’une poutine traditionnelle!

2. Falafels aux fines herbes

Des falafels avec du houmous, c’est toujours une combinaison gagnante! Dans les foires alimentaires des centres commerciaux, c’est souvent une des options les plus faciles et rapides quand on est végane. Aujourd’hui, je vous propose une version saine, sans friture ni gluten. Vous serez étonné de voir à quel point c’est simple à faire et comment les boules de falafels se tiennent parfaitement bien. Vous pouvez en faire à l’avance et en congeler. Elles se réchauffent au four et sont délicieuses dans un roulé avec avocat, pousses et houmous ou sur une salade. Voici donc ma recette de falafels aux fines herbes. Temps de préparation : 15 min Temps de cuisson : 30 min Portions : 12
Falafels aux fines herbes
Ingrédients : 1 1/2 tasse de pois chiches cuits 1 tasse de chou frisé, haché ¾ tasse de persil et de coriandre hachés finement 2 c. à café d’huile d’olive 1 c. à café de tahini ½ citron (jus) ½ c. à café de cumin ¼ c. à thé de paprika 3 gousses d’ail, hachées finement ½ oignon rouge, haché Sel et poivre au goût
Instructions
  1. Préchauffer le four à 400 oF.
  2. Dans un robot culinaire, mélanger tous les ingrédients jusqu’à ce que le tout forme une pâte uniforme.
  3. Sur une plaque recouverte de papier parchemin, étaler les boules de falafels. Les séparer d’un espace d’environ 1/2 pouce.
  4. Faire cuire au four pendant 15 minutes et, ensuite, les retourner et les remettre au four pour une dizaine de minutes.
  5. Servir chauds ou froids. Super bon dans un pain pita avec du houmous et des pousses!

3. Le burger végé Gusta

Temps de préparation : 15 min Temps de cuisson : 8 min Portions : 2 Pour la recette de mon burger végé aux boulettes Gusta, voici ce qu’il vous faut :
Le burger végé Gusta
2 tranches de burgers Gusta Un peu de fauxmage Gusta Classic, râpé 1 petit poireau, haché Un filet d’huile de coco ou d’olive 2 tasses de chou râpé (blanc et mauve) 2 c. à café de végénaise 1 oignon vert, hachée finement 2 c. à thé de vinaigre de vin rouge ½ avocat, tranché mince 2 pains à burger Sel et poivre Condiments à votre goût
  1. En premier, faire cuire les boulettes avec un peu d’huile dans une poêle à feu moyen, 4 min de chaque côté. Une fois les boulettes retournées, ajouter un peu de fauxmage Gusta. La chaleur de la cuisson le fera fondre. Si vous le voulez bien gratiné, vous pouvez prendre les boulettes et les mettre au four à Broil (griller).
  2. Ensuite, pour la salade de chou crémeuse, mettre le chou râpé, la végénaise, l’oignon, le vinaigre, du sel et du poivre dans un bol. Bien mélanger.
  3. Au lieu d’oignons caramélisés, prendre le poireau et le faire cuire dans la même poêle que les boulettes. Ajouter un filet d’huile, du sel et du poivre. Une fois attendri, retirer du feu.
  4. Pour assembler le burger, je mets en ordre : végénaise et moutarde jaune sur le pain, quelques tranches d’avocat, la boulette avec le fauxmage Gusta, du poireau et la salade de chou. Je referme ensuite le tout. Délicieux!

4. Du blé d’Inde à la mexicaine

Cette recette a été un succès chez moi! En fait, c’est super simple à faire, et ça ajoute une belle touche savoureuse au blé d’Inde habituel, mais sans huile et sans beurre. Temps de préparation : 15 min Temps de cuisson : 15 min Portions: 3
Du blé d’Inde à la mexicaine
Ingrédients : 6 maïs 2 avocats mûrs ½ chaux, jus 1 échalote, hachée 1 c. à café de sriracha ½ c. à café d’Herbamare épicé Une poignée de coriandre fraîche Des graines de chanvre à saupoudrer sur le dessus
  1. Faire griller le maïs sur le barbecue à feu moyen de 3 à 5 min de chaque côté.
  2. Pour la sauce (guacamole), ajouter les avocats, la chaux, l’échalote, la sriracha et l’Herbamare dans un mélangeur et mélanger jusqu’à consistance lisse.
  3. Remplir une petite pochette avec le guacamole. Étendre le mélange de guacamole sur le maïs grillé sur le BBQ.
  4. Saupoudrer la coriandre fraîche et les graines de chanvre.
Étant végétalienne et ayant grandi dans une famille nombreuse qui ne mangeait pas de viande, j’ai rapidement pris l’habitude de cuisiner des plats véganes pour un grand nombre de personnes. Nous aimons tous la cuisine, les bons aliments frais et de saison, mais ce qu’on préfère, c’est manger tous ensemble, en bonne compagnie. Quand on se regroupe, on fait ça en grand! Je vous partage donc quelques conseils et astuces pour cuisiner autrement et facilement les légumes d’été pour épater vos convives!

Le gril

La saison estivale est géniale pour cuisiner dehors; votre BBQ et votre cour arrière doublent votre espace pour préparer de bons petits plats! Le maïs sucré, les concombres, les poivrons et les courgettes sont à leur apogée en ce moment; mettez-les de l’avant à l’heure du dîner, durant un potluck ou à n’importe quelle occasion! Le maïs grillé sur le BBQ est absolument un must. Le goût doux et la texture croquante du maïs d’été cuit sur le gril, quoi de mieux? Au lieu de le faire cuire dans l’eau, vous pouvez le mettre directement sur la grille de votre barbecue, le faire cuire quelques minutes et le servir avec beurre, fleur de sel, pesto, parmesan, coriandre fraîche et sauce piquante. Un délice!

La friteuse à air

Les courgettes sont de saison et j’aime les cuisiner autant en salades, grillées et même dans les muffins. Une de mes recettes favorites est celle des frites de courgettes à la friteuse à air (air fryer), cet instrument si tendance et qu’on adore. Voici ma recette. Temps de préparation : 10 min Temps de cuisson : 15 min à 400 °F Air fryer Portions : 4 Ingrédients

Frites

2 courgettes, lavées et coupées en bâtons ½ tasse de farine d’amande ½ tasse de levure nutritionnelle (flocons) 1 cuillère à thé de sel de mer épicé Herbamare ½ cuillère à thé de paprika ½ cuillère à thé de poudre d’oignon ¼ cuillère à thé de poivre de Cayenne 1 tasse de boisson aux amandes

Sauce

⅓ tasse de mayonnaise végétale 3 cuillères à soupe d’eau ¼ cuillère à thé de sel de mer Herbamare épicé 1 cuillère à soupe de jus de citron 1 cuillère à thé de sauce piquante (facultatif; ajouter pour plus de chaleur) ¼ tasse de basilic frais, haché finement
  1. Préparez deux bols pour votre station de trempage et de panure. Dans un premier bol, mettez simplement la boisson aux amandes. Dans l’autre, mélangez la farine d’amande, les épices, le sel épicé Herbamare et la levure nutritionnelle.
  2. Trempez les morceaux de courgettes dans la boisson aux amandes.
  3. Transférez chaque bâtonnet dans le mélange sec et recouvrez-le de panure. Répétez l’opération pour chaque bâtonnet.
  4. Faites cuire à la friteuse à air pendant 15 minutes, à 400 °F.
  5. Pour la sauce, mélangez simplement tous les ingrédients dans un bol.

En salade

La panzanella est une de mes salades estivales favorites! C’est une salade tricolore, symbole des trésors de la cuisine toscane. Le pain y occupe souvent une place prépondérante et, grâce à l’imagination et aux beaux produits locaux, ce plat délicieux se savoure à lui seul. C’est une belle manière de cuisiner les aliments locaux tels que les tomates, concombres, oignons et herbes fraîches sans les faire cuire. Voici une recette de panzanella simple et rapide. Temps de préparation : 10 min Temps de cuisson: 5 min Portions: 4
  • 2 tasses de pain un peu rassis (de campagne et au levain), en morceaux
  • 5 tomates moyennes mûres, coupées en morceaux
  • 1 oignon rouge, haché
  • 1 petit concombre, coupé en morceaux
  • Quelques olives noires
  • Quelques feuilles de basilic frais
  • Quelques feuilles de roquette
  • Huile d’olive extravierge, au goût
  • Vinaigre de vin, au goût
  • Sel et poivre au goût
  1. Faites griller le pain avec un peu d’huile d’olive, du sel et de la poudre d’ail au goût, soit au four ou sur le BBQ.
  2. Placez le pain dans un bol et ajoutez ensuite tous les autres ingrédients. Mélangez et servez.

Crudités

Au lieu de servir un grand plat de crudités au centre de la table et risquer que les légumes ramollissent rapidement au chaud, pourquoi ne pas préparer des petits pots en verre individuel? Je les prépare en coupant une variété de crudités en bâtonnets (céleris, carottes, poivrons, haricots). Ensuite, dans des pots Mason, je verse au fond une trempette (comme du houmous) et j’y ajoute ensuite les bâtonnets, qui tiennent debout dans le pot. Je ferme le couvercle et je les glisse dans la glacière pour les garder au froid! Les convives sont habituellement charmés par ces petites entrées individuelles!

Medley de légumes grillés

Un classique chez nous lors de nos BBQ, c’est le grand bol de légumes variés grillés sur le BBQ. Je coupe grossièrement en morceaux les légumes suivants : pommes de terre, chou vert, courgettes, carottes, poivrons, oignons, tomates, radis, asperges et haricots. Le secret est le mélange à épices Aglio Napoletano, de Kanel. J’en ajoute généreusement avec un filet d’huile et du sel avant de les faire cuire sur le BBQ. C’est un délice! Les producteurs d’ici nous offrent une abondance et une variété de fruits et légumes pendant l’été, et quel plaisir de pouvoir les mettre en vedette dans toutes nos recettes! Une des meilleures façons de savourer pleinement leur fraîcheur et de profiter de leurs vitamines et minéraux est sans aucun doute en les dégustant crus. Pour faire honneur aux produits d’ici (et aussi d’ailleurs), il importe tout d’abord de bien savoir les conserver et d’ensuite les apprêter de la tige jusqu’aux feuilles!

On utilise nos bacs à fruits et légumes

Les bacs à fruits et légumes n’existent pas pour rien. En plus de nous empêcher de ranger nos pommes, laitues, céleris et compagnie au fond du réfrigérateur (ils risqueraient de geler), ils permettent aussi d’isoler les fruits qui dégagent de l’éthylène. Celui-ci est un gaz qui favorise le mûrissement de la poire, de l’abricot, de la pêche, de la prune et de l’avocat, notamment, alors que le fruit a été cueilli. Certains légumes sont sensibles à ce gaz, qui leur fait perdre prématurément leur fraîcheur. Pensons aux brocolis, carottes, asperges et laitues, entre autres, qu’il faut absolument éloigner le plus possible des fruits dits climatiques, soit ceux qui dégagent une forte quantité d’éthylène.

On range donc au frigo…

… asperges (on les laisse en botte et on enroule un essuie-tout ou un linge humide à leur base), carottes fanes, céleris, champignons, choux, brocolis, choux-fleurs, concombres, épinards frais (on les mange vite, car ils flétrissent après 3 ou 4 jours), betteraves fraîches, haricots, poivrons, laitues, petits fruits (fraises, framboises, bleuets et mûres) et fines herbes (on les lave juste avant de les consommer afin d’éviter un excès d’humidité qui pourrait les dégrader).

Mais on laisse à température ambiante…

… tomates, oignons, ail, pommes de terre, bananes, ananas, mangues et autres fruits exotiques pour une conservation, une texture et un goût optimaux.

On exploite aussi son cellier!

Si on possède un cellier, on en profite pour y placer des légumes qui préfèrent les températures fraîches (aux alentours de 12 °C), comme les tomates, les carottes de conservation, les endives, les aubergines et les poireaux.

Le frigo déborde? Hop! Au congélo!

Pour éviter le gaspillage, on envoie illico au congélo tout surplus de fruits et légumes qui risquent de ne pas être dévorés avant de perdre leur fraîcheur. Pour les fruits, rien de plus simple! On les pèle ou on rince ceux dont on n’a pas besoin d’enlever la pelure, on les sèche et on les étale sur une plaque à cuisson, qu’on place au congélateur 2 ou 3 heures avant de les transférer dans un sac à congélation. On évite ainsi qu’ils s’agglutinent. Les légumes, quant à eux, doivent préalablement être blanchis afin de préserver leurs couleurs, textures et saveurs (à l’exception des poivrons, poireaux et champignons). Pour ce faire, on les coupe en morceaux et on les plonge dans l’eau bouillante de 2 à 4 minutes, avant de les faire baigner dans l’eau glacée quelques minutes pour arrêter la cuisson. On les éponge, et hop! Au congélo! On peut également utiliser le truc de la plaque à cuisson, comme pour les fruits. Une autre astuce antigaspi est de conserver les feuilles de nos légumes pour les manger comme telles (betteraves et navets) ou encore les utiliser comme fines herbes (carottes et céleri).

Des idées pour changer des crudités

Plusieurs légumes ont intérêt à être consommés crus, puisqu’ils offrent ainsi un maximum de vitamines et minéraux. Il est donc préférable de trouver des façons d’apprêter notamment le poivron rouge, l’oignon, l’ail et le chou frisé sans cuisson. Voici quelques inspirations pour sortir du classique légume/trempette.
  • Des roulés de légumes faits avec des courgettes
  • Des carpaccios (betteraves, radis, courgettes, concombres, tomates, etc.)
  • Des jus de légumes
  • Des salades de juliennes
  • Des rubans (comme ceux d’asperges avec sauce au citron)
  • Des légumes crus marinés
  • Des rouleaux de printemps
Psitt! On privilégie toujours les légumes bios (et les fruits), dont on peut garder la peau (et ses vitamines) tout en s’épargnant les pesticides.

On ne mange jamais crues…

… les pommes de terre, les têtes de violon et les aubergines pour éviter les intoxications alimentaires. À ce sujet, la betterave divise : alors que certains croient qu’elle ne se consomme que cuite, d’autres l’acceptent sous toutes ses formes. En fait, ce serait la betterave rouge crue qui aurait causé des intoxications; la jaune, la blanche et la chioggia pourraient être servies sans avoir été cuites sans problème. Il en va de même pour la rouge qui possède toujours ses feuilles. Alors, on en fait des carpaccios ainsi que des spirales et on se régale!

Des conseils en rafale

Les légumes crucifères, comme le brocoli, les choux et le navet, contiennent des glucosinolates, qui sont bons pour la santé, mais qui, en grande quantité, peuvent dérégler le fonctionnement de la glande thyroïde. La cuisson de ces légumes permet de réduire l’effet des glucosinolates. Les épinards renferment vitamines, minéraux… et acide oxalique, qui nuit à l’assimilation du fer, du magnésium et du calcium. En les cuisant à la vapeur, on réduit la concentration de ce composé. En milieu urbain, on n’a pas toujours l’espace chez soi pour se rassembler autour d’un BBQ. Qu’à cela ne tienne! Plusieurs parcs de la région métropolitaine disposent d’installations et d’aires à pique-nique destinées aux grillades extérieures. Voici des conseils de BBQ Québec pour maîtriser l’art du gril en plein air.

Astuces pour un bbq réussi

Vous avez enfin dépoussiéré votre BBQ portatif pour un pique-nique estival? Que vous ayez un appareil au gaz ou au charbon, l’important est de faire preuve d’un peu de planification.

BBQ au charbon? Soyez d’avance!

Selon Maxime Lavoie, copropriétaire de BBQ Québec, votre BBQ portatif pourrait déterminer le niveau de préparation requis : « Si vous possédez un BBQ au charbon de bois, il faut prévoir du temps pour former des braises. Voilà pourquoi je suggère d’arriver au parc en avance sur vos invités! », explique-t-il. Si vous avez un BBQ au gaz, c’est différent. « Ce genre d’appareils offre une cuisson beaucoup plus rapide, mais on n’obtient pas ce goût de fumée dont les amateurs de BBQ raffolent tant, dit l’expert. Vous pouvez toutefois tricher un peu en ajoutant des copeaux de bois. »

Les incontournables à emporter

On vous suggère également de faire une liste des articles indispensables à emporter (couverts, assiettes et gobelets vont de soi, mais n’oubliez pas votre pinceau à badigeonner ou vos pinces à BBQ, par exemple). Plutôt que de traîner des couteaux et planches à découper, faites cette étape à la maison et placez les aliments dans des sacs de congélation réutilisables. On vous recommande aussi d’utiliser un chariot pour transporter votre matériel de cuisson. Dans certains parcs, les espaces de stationnement sont à une bonne distance de marche des aires de pique-nique.

Recettes simples pour le gril

Maxime Lavoie conseille d’éviter certains mets qui exigent d’apporter de nombreux condiments. « C’est le cas des burgers, qui sont des favoris du BBQ, indique-t-il. J’adore en cuisiner à la maison, mais je préfère préparer d’autres plats au parc. Je n’ai pas nécessairement envie de transporter du ketchup, de la mayo, de la moutarde, des tomates, de la laitue, etc. »

Kebab express

« Ce plat est idéal pour les grillades au parc, estime l’expert en BBQ. Pour gagner du temps, je façonne d’avance la viande sur les tiges. Après la cuisson, il suffit de la faire glisser dans un pain naan plié en deux et de déguster! » Quoi servir en accompagnement? « Optez pour des brochettes d’halloumi grillé, que vous incorporerez ensuite à une salade de concombres fraîche. »

Côtes de bœuf à la coréenne

Vous prévoyez passer tout l’après-midi au parc? Maxime Lavoie vous conseille de réaliser cet incontournable de la cuisine de rue coréenne. Puisque cette viande se cuit à basse température, le temps de préparation est plutôt long, mais le résultat en vaut largement la peine! « C’est un plat non seulement délicieux, mais super convivial, affirme-t-il. Vous pouvez l’accompagner de riz sauvage, puis le faire réchauffer sur place, en arrosant le tout d’un peu de jus de cuisson. Un régal! »

Quelques parcs montréalais pour profiter de grillades

Voici quelques-uns de nos parcs favoris pour déguster des grillades en plein air. Avant de quitter la maison, on vous conseille de consulter la réglementation du site quant à l’utilisation du BBQ. Vérifiez également les consignes sur la manière dont il faut jeter le charbon. Les parcs autorisant les BBQ réservent généralement un endroit prévu à cet effet.

Lac au castor

Niché au sommet du parc du Mont-Royal, le lac au Castor est une véritable oasis de verdure. Il s’agit d’ailleurs d’une destination privilégiée des Montréalais en quête de nature. En plus d’offrir un cadre idyllique à vos rassemblements, le parc propose à ses visiteurs des aires de pique-nique pour les BBQ.

Parc de Dieppe

Avantageusement situé sur la presqu’île aux abords de l’Habitat 67, le parc de Dieppe offre une vue époustouflante sur le Vieux-Port et le centre-ville de Montréal. Des tables sont à la disposition des pique-niqueurs de même que des supports métalliques pour y déposer votre BBQ.

Parc du Cap-Saint-Jacques

Le parc nature du Cap-Saint-Jacques est l’un des plus vastes de la région de Montréal. Bordé par le lac des Deux Montagnes et la rivière des Prairies, il présente des points de vue imprenables sur l’eau. Là aussi, les BBQ sont autorisés dans les aires réservées aux pique-niques.

Parc Angrignon

Avec ses 97 hectares, le parc Angrignon est le lieu idéal pour se ressourcer en nature autour d’un BBQ! Nul besoin de transporter un appareil, puisqu’il s’agit de l’un des rares parcs de la région métropolitaine disposant de grils fixes. Vous n’avez donc qu’à prévoir votre charbon ou vos briquettes et du combustible au besoin. Vous avez en main tous les ingrédients pour réussir votre BBQ au parc. Il ne reste plus qu’à espérer que le beau temps soit de la partie! Parmi tous les mets qu’on peut déguster sur le pouce, le bao, un petit pain rond de type brioche cuit à la vapeur et farci de viande et de légumes, se taille une place de choix. Et pour cause! Tel un pain hamburger façon asiatique, il charme par son côté réconfortant et son contraste de saveurs et de textures. Originaire de Taiwan, le bao a connu un succès instantané d’abord dans les pays asiatiques pour ensuite trouver preneurs chez les amateurs de cuisine de rue dans les grandes villes du monde. Il existe aujourd’hui plusieurs variantes, comme le gua bao, la version sandwich du bao. Pour savourer le gua bao à son meilleur, il est préférable de le consommer chaud afin d’apprécier la texture à la fois légère et moelleuse du pain. Côté garnitures, la recette la plus populaire est celle qui combine du porc laqué avec un mélange de légumes crus et marinés. Un mariage qui offre un délicieux contraste et un maximum de fraîcheur. La coriandre et la sauce hoisin font souvent partie de la liste des ingrédients pour rehausser le tout et rendre chaque bouchée parfaite! Polyvalent, le gua bao est tout aussi succulent avec différentes protéines, comme des crevettes ou du poulet grillé ou encore du tofu (essayez notre recette de gua bao au tofu caramélisé à l’érable!). Vous pouvez varier les plaisirs en troquant la sauce hoisin pour une sauce aux arachides épicée ou une mayonnaise à la sriracha. Pour une version express, remplacez les juliennes de légumes par un mélange de choux précoupés du commerce, que vous pouvez assaisonner au goût (vinaigre de riz, huile de sésame). Des déclinaisons gourmandes à l’infini!

GUA BAO DE TOFU CARAMÉLISÉ À L’ÉRABLE

Temps de préparation : 30 minutes Temps de cuisson : 15 minutes Portions : 4 à 6

Ingrédients

Bao buns Tofu caramélisé à l’érable
  • 450 g (1 lb) de tofu ferme, coupé en tranches d’environ ½ cm d’épaisseur
  • 45 ml (3 c. à soupe) d’huile d’olive
  • 60 ml (1/4 tasse) de sirop d’érable
  • 30 ml (2 c. à soupe) de sauce soya
  • 2 limes, zeste et jus
  • Sel et poivre
Salade de chou rouge mariné
  • ½ chou rouge, émincé
  • 1 oignon rouge, tranché finement
  • 250 ml (1 tasse) de vinaigre de cidre ou autre, au goût
  • 125 ml (1/2 tasse) de sirop d’érable, de miel ou de sucre
  • 125 ml (1/2 tasse) d’eau
  • 5 ml (1 c. à thé) de sel
Radis assaisonnés
  • 1 radis melon, pelé et tranché finement
  • 1 daïkon, pelé et tranché finement
  • 1 botte de radis français, tranchés finement
  • 30 ml (2 c. à soupe) d’huile d’olive
  • Zeste de 1 lime
  • Sel et poivre
Sauce tahini à la lime
  • 45 ml (3 c. à soupe) de tahini
  • 45 ml (3 c. à soupe) de yogourt
  • 45 ml (3 c. à soupe) de sirop d’érable
  • 2 limes, zeste et jus
  • Eau, au besoin pour diluer
  • Sel et poivre
Garnitures (au choix)
  • Arachides grillées et concassées
  • Feuilles de coriandre, hachées
  • Zeste de lime
  • Oignons verts hachés, au goût

PRÉPARATION

Étape 1 Tofu : Dans un bol, faire mariner le tofu avec tous les ingrédients pendant au moins 3 heures. Dans une poêle, chauffer l’huile et y faire dorer le tofu jusqu’à ce qu’il soit caramélisé. Réserver. Étape 2 Salade de chou : Répartir les légumes dans un ou plusieurs pots Mason. Dans une petite casserole, porter à ébullition le vinaigre, le sirop d’érable, l’eau et le sel. Laisser tiédir et verser sur les légumes. Refermer le ou les pots. Étape 3 Radis assaisonnés : Dans un bol, mélanger tous les ingrédients. Réserver. Étape 4 Sauce tahini : Dans un bol, mélanger tous les ingrédients. Assaisonner au goût et réserver. Étape 5 Assemblage : Ouvrir le pain et disposer le tofu, la salade de chou et les radis. Arroser de sauce tahini et compléter avec les garnitures de votre choix. Depuis quelque temps, la friteuse à air gagne énormément en popularité. Elle permet de préparer des plats principaux, accompagnements, entrées, desserts ou collations de style frit, mais sans huile (ou presque). Personnellement, j’adore essayer des recettes dont le croustillant rappelle celui que procure la friture dans l’huile… mais sans tous les désagréments (odeurs, graisse et cie!) de ce mode de cuisson. Aujourd’hui, je partage avec vous quelques conseils sur la façon d’utiliser votre friteuse à air ainsi qu’une recette de Pâques décadente. Laissez-moi vous montrer comment j’ai préparé ces beignets légers et croustillants trempés dans le chocolat à l’aide d’une friteuse à air!

Qu’est-ce qu’une friteuse à air?

Se glissant sur le comptoir au moment souhaité, la friteuse à air est un petit four à convection qui produit un air très chaud. Ces hautes températures permettent de donner du croustillant et du croquant aux aliments à la manière d’une friture dans l’huile, sans toutefois devoir ajouter de l’huile (ou très peu, selon ses goûts). De nombreuses marques offrent ce type d’appareil, dont les prix varient beaucoup. Vous trouverez des modèles à partir de 70 $, et d’autres jusqu’à 600 $! Peu importe la friteuse à air que vous utilisez, les principes de cuisson restent les mêmes, tout comme les trucs qui vous aideront à obtenir les meilleurs résultats. En voici quelques-uns.
  1. Placez la friteuse sur une surface droite et résistante à la chaleur. Prévoyez aussi quelques centimètres d’espace entre l’appareil et le mur afin que l’air puisse s’échapper par l’évacuateur prévu à cet effet.
  2. Préchauffez votre friteuse avant d’ajouter les aliments dans le panier. Il suffit de la régler à la température souhaitée et de régler le minuteur à 2 ou 3 minutes. Une fois qu’il aura émis un bip, vous serez prêt à placer vos aliments dans le panier et à régler le minuteur selon la durée de cuisson. Cela favorisera une cuisson uniforme.
  3. Badigeonnez un peu d’huile sur vos aliments ou, si possible, utilisez une huile en aérosol. Vous pouvez omettre cette étape, mais vous n’obtiendrez peut-être pas la croustillance désirée. Il est préférable d’utiliser un vaporisateur dans lequel vous ajoutez votre propre huile, car certaines huiles en aérosol du commerce contiennent des agents qui peuvent détériorer la surface antiadhésive de votre friteuse.

Conseils pour préparer des beignets dans la friteuse à air

Commencez par préparer la pâte levée. Activez d’abord la levure en la saupoudrant sur du lait de soja tiède, en ajoutant un peu de sucre de canne et en remuant doucement avec une fourchette. Ensuite, laissez le mélange reposer pendant une dizaine de minutes. Il doit être mousseux et sentir la levure. Si rien ne se produit après 15 minutes, c’est probablement parce que votre levure n’est plus active (donc trop vieille) ou encore parce que votre lait était trop chaud. Cette étape est très importante, car elle déterminera si votre pâte lèvera ou non. Après vous être assuré que votre levure est bien active, ajoutez les autres ingrédients de la pâte et pétrissez-la à l’aide d’un batteur sur socle ou à la main jusqu’à ce qu’elle soit élastique et lisse et qu’elle se détache des parois du bol, soit environ 5 minutes. Huilez un bol et transférez-y la pâte. Il est possible qu’elle soit un peu collante. Faites rouler doucement la boule de pâte dans le bol pour qu’elle s’enrobe d’huile. Couvrez le bol d’un linge humide et placez-le dans un endroit chaud, sans courant d’air, et laissez la pâte lever jusqu’à ce qu’elle ait doublé de volume. Testez la pâte en y faisant un creux avec le bout de votre doigt. Si le creux reste, votre pâte est prête. Ces beignets au chocolat faits maison s’envoleront rapidement. Meilleurs que ceux au four et moins gras que ceux frits!

Recette végétalienne de beignets trempés dans le chocolat

Donne une douzaine de beignets Temps total : 2 h 30 min Ingrédients
  • 1 ¼ tasse de lait végétalien à température pièce
  • 1 ½ c. à thé de levure sèche active
  • ¼ tasse de sucre de coco + 1 c. à thé, divisés
  • ½ tasse de beurre végétalien
  • ½ c. à thé de sel
  • 4 tasses de farine tout usage non blanchie
  • Huile d’avocat pour vaporiser sur les beignets avant la cuisson
  1. Fouettez le lait, la levure et 1 c. à café de sucre ensemble dans un petit bol ou une tasse à mesurer. Mettez de côté pendant 10 minutes, jusqu’à ce que le mélange devienne mousseux.
  2. Dans un bol moyen, à l’aide d’un batteur électrique, battez le beurre et le reste du sucre à haute vitesse pendant 1 minute ou jusqu’à ce qu’ils soient crémeux. Ajoutez ensuite la vanille et le sel.
  3. Incorporez lentement le mélange de levure, une petite quantité à la fois, tout en mélangeant à faible vitesse.
  4. Ajoutez la farine par cuillerées pour éviter les éclaboussures. Utilisez une cuillère de bois lorsque la pâte devient trop dure pour être mélangée avec un batteur électrique.
  5. Continuez à ajouter de la farine jusqu’à ce qu’une boule de pâte souple se forme.
  6. Transférez la pâte sur une surface légèrement enfarinée et pétrissez-la pendant 5 minutes.
  7. Mettez la pâte dans un bol et placez-le dans un endroit chaud, avec un torchon humide dessus, et faites lever la pâte pendant environ une heure, jusqu’à ce qu’elle double de volume.
  8. Donnez un coup de poing dans la pâte et abaissez-la à l’aide d’un rouleau sur une surface enfarinée jusqu’à ce qu’elle ait une épaisseur d’environ ½ pouce.
  9. Utilisez une tasse ou un emporte-pièce de forme ronde pour faire vos beignets. De mon côté, j’utilise plutôt un verre à boire ainsi qu’un verre à shooter pour faire les trous dans les beignets.
  10. Transférez les beignets sur un papier sulfurisé et recouvrez-les d’une serviette humide avant de les placer dans un endroit chaud pendant une heure pour les faire lever.
  11. Préchauffez votre friteuse à air à 350 oF (ce qui prendra environ 3 minutes).
  12. Mettez 2 beignets dans le panier de la friteuse et vaporisez-les d’un peu d’huile. Faites-les cuire durant 5 minutes.

Pour le glaçage au chocolat

  • 1 tasse de pépites de chocolat végétaliens
  • ⅓ tasse d’huile de noix de coco
  • 1 cuillère à café de sirop d’érable
Dans un bain-marie, faites fondre tous les ingrédients et mélangez. Aussi simple que ça! Trempez les beignets cuits dans le mélange et mettez-les sur une grille pour que le glaçage prenne. Si vous voulez ajouter des bonbons, des paillettes comestibles et des sucres décoratifs, c’est le moment de s’adonner à un peu de créativité pendant que le chocolat est encore collant.