Passer au contenu
UN MESSAGE À NOS CLIENTS SUR COVID-19 En savoir plus

Par Annie Ferland, nutritionniste et docteure en pharmacie

Le confinement et le télétravail auront amené plusieurs changements importants dans nos vies; notre horaire de travail est différent, on doit parfois « gérer » les enfants à la maison tout en travaillant, et la préparation de la boîte à lunch est subitement disparue de notre quotidien (au grand plaisir de certains!).

Malgré tout, il est primordial pour notre santé physique et mentale de créer certains repères alimentaires qui ressemblent à ceux qu’on avait avant le confinement. Pour ce faire, il faut dresser une liste de nos besoins personnels. Si manger trois repas par jour et des collations est nécessaire pour nous, il faut le planifier dans notre nouvel horaire.

Attention, toutefois, de ne pas tomber dans un autre extrême et d’essayer de contrôler votre alimentation. Se culpabiliser et se créer des interdits n’est pas une solution. Je vous propose donc quelques conseils pour acquérir de bons réflexes alimentaires en télétravail.

1. Se créer un environnement de travail agréable (et loin de la cuisine)

En télétravail, il est important de se choisir un lieu de travail précis et d’organiser cet espace. Dans la mesure du possible, celui-ci ne devrait pas être dans la cuisine ni à vue de la cuisine. Notre environnement physique a un impact sur nos comportements alimentaires. En effet, il est beaucoup plus facile de grignoter pour faire passer le stress ou l’ennui lorsqu’on est près du frigo, même si on n’a pas réellement faim.

2. Manger virtuellement en bonne compagnie

Manger seul ou toujours avec les mêmes personnes peut être difficile psychologiquement pour certains. C’est donc le temps de se donner un rendez-vous virtuel avec des collègues de travail ou des amis pour le lunch. Faites-en un événement : planifiez ce que vous allez manger pour l’occasion, ou commandez tous le même repas de votre resto préféré.

3. Planifier judicieusement vos repas et vos collations

En confinement, il est judicieux de planifier ses repas et collations au moins une journée d’avance, sinon plus. Si on est plusieurs télétravailleurs à la maison, cette décision ne devrait pas reposer sur les épaules d’une seule personne, car cela peut entraîner une charge mentale plus importante qu’à l’habitude. On peut même préparer une boîte à lunch le matin avec des collations, question de retrouver un brin de normalité. Du point de vue de la logistique, la planification permet de limiter les déplacements à l’épicerie et elle est sécurisante, surtout pour les jeunes enfants./p>

En tout temps, il ne faut pas oublier d’être indulgent envers soi-même. On ne vit pas tous le stress de la même façon et le télétravail nécessite une adaptation. Il faut simplement continuer à avoir des apports nutritifs de qualité et qui offrent une bonne source d’énergie à notre cerveau.