Infos aliments

Voyager… grâce aux épices

En tant que grande passionnée des voyages, j’aime découvrir de nouvelles recettes et retrouver l’esprit de mes vacances dans ma façon d’apprêter mes plats lorsque je reviens au Québec. Un moyen simple et peu coûteux de donner une nouvelle identité à un plat est l’utilisation d’épices, d’herbes et d’aromates. 

Épices, aromates ou condiments?
Pas facile de se retrouver entre les différentes définitions existantes! De façon générale, les épices et les aromates sont d’origine végétale. Si les épices sont souvent transformées (par le séchage ou la fermentation, notamment), les aromates sont plutôt ajoutés tels quels aux préparations. Les épices ont donc un goût plus affirmé, plus relevé que les aromates. Les condiments, quant à eux, accompagnent les plats et sont préparés dans ce but : moutarde, ketchup, sel de table, etc.

Les épices et aromates sont présents depuis des millénaires dans la cuisine de plusieurs pays et leur mariage peut créer une véritable explosion de saveurs en bouche. Dès l’Antiquité, des convois de caravanes chargées d’épices empruntaient la Route de la soie pour livrer ces produits exotiques en Occident. C’est donc dire que l’intérêt pour ces rehausseurs de goût ne date pas d’hier!

On connaît les épices, aromates et condiments classiques (sel, poivre, persil, etc.), mais on gagne à sortir des sentiers battus et à essayer des épices et des aromates moins connus.

Voici cinq coups de cœur :

Graines de fenouil : En Italie, le fenouil était la nourriture des dieux, elle éloignait les démons et les mauvais esprits. Le petit goût anisé des graines de fenouil donne une touche exotique aux plats de légumes, et elles sont souvent utilisées pour parfumer les marinades et les chaudrées de poissons et de fruits de mer. Elles rehaussent aussi la saveur des pains et des craquelins maison. Essayez-les en infusion : vous serez charmés, je vous le garantis!

Poivre rose : Le poivre rose n’est pas un vrai poivre. C’est plutôt une baie cultivée à la Réunion, à Madagascar et au Pérou. Cette baie a un goût un peu sucré et très aromatique, moins piquant que le poivre noir. S’il est souvent utilisé pour parfumer des poissons ou des haricots verts, il vous surprendra dans une salade de fraises, une crêpe au fromage de chèvre ou un dessert au chocolat noir.

Garam masala : Le garam masala est en fait un mélange d’épices. Il est très populaire dans la cuisine indienne et signifie d’ailleurs « mélange » en hindi. Les proportions varient selon la personne qui fait le mélange, mais on retrouve presque toujours de la poudre de cumin, de la cardamome, de la muscade, de la cannelle, du clou de girofle et du poivre. On l’utilise pour assaisonner les viandes et le riz, ou pour parfumer les plats de légumes.

La citronnelle : La citronnelle est une plante herbacée très utilisée dans la cuisine du sud-est de l’Asie. Elle se marie très bien avec le gingembre, le piment et la noix de coco. Ses feuilles séchées peuvent aromatiser des marinades, comme c’est souvent le cas dans la cuisine indonésienne et chinoise. Le centre de sa tige est ajouté aux soupes thaïes et vietnamiennes et aux sautés, mais de plus en plus de mixologues s’en servent pour créer des cocktails surprenants, avec du litchi ou de la menthe.

Les baies de genièvre : Incontournables de la choucroute alsacienne et des marinades, les baies de genièvre séchées se marient bien aux poissons grâce à leur goût acidulé et sucré. Concassées et ajoutées à une sauce au vin rouge, elles transformeront votre traditionnel rôti de palette et vos braisés!

Les épices, les herbes et les aromates ne doivent pas masquer les goûts des autres ingrédients, mais plutôt les relever, les mettre en valeur. Cela dit, le dosage est une question de goût personnel, alors faites des essais pour trouver la quantité qui vous convient!

L’équipe de nutritionnistes de Rachelle Béry