Mieux-être

Savoir parfois ralentir et prendre le temps

Savoir parfois ralentir et prendre le temps

L’année commence à peine et tu es déjà de retour dans la roue du travail, de la famille et des projets qui tournent à toute vitesse, et ce, malgré les belles résolutions que tu avais pourtant prises…

Ralentir et prendre le temps.

Je suis une entrepreneure à la tête de huit franchises, sans compter mes millions de projets. Ma plus grande peur, c’est d’avoir des regrets, ce qui m’amène à saisir toutes les opportunités qui se présentent à moi. Un projet après l’autre, je suis une vraie tornade créative. Puis, en novembre dernier, j’ai fait une retraite de yoga/surf avec l’équipe de Salty souls qui a changé ma vie. Après plusieurs ateliers de croissance personnelle, ça m’a frappée en plein visage! Ma plus grande peur n’était plus de manquer des occasions, mais de ne pas voir le temps passer, de ne pas avoir la chance de goûter à la vie, aux moments, aux gens et au bonheur de chaque instant. Le temps passe si vite quand on ne s’arrête jamais, un projet après l’autre. On en oublie même d’être reconnaissant de ce qu’on a. Il faut prendre le temps de s’arrêter pour savourer, relaxer et faire le vide. Le slow living, tu connais? C’est prendre le temps, tout simplement. On va être réaliste : on n’est pas au Mexique ni au Salvador, on est au Québec et il est presque impossible de le faire 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Alors, j’ai fait un deal avec moi-même pour 2019 : je vais m’arrêter deux fois par semaine et voici mes trucs pour y arriver.

Tout se joue avant 8 heures

J’ai adoré ce livre! Se lever à 5 h 30 quand la ville dort encore et profiter de ce moment hors du temps pour faire le silence, énoncer des affirmations, méditer, faire du sport, du yoga, écrire ou lire. Le livre propose une routine en six temps qui vous sera bientôt indispensable. Hal Elrod propose une méthode en 30 jours pour changer vos habitudes, à adapter selon votre profil et vos objectifs. Que ce soit en 2 heures ou en 6 minutes, en suivant scrupuleusement la méthode ou en en créant une sur mesure, les avantages sont immédiats : un sentiment d’apaisement et de bien-être qui ne vous quittera pas de la journée, une impression de vivre enfin par et pour vous-même. Je vous recommande ce livre sans hésiter.

Un bain

Prendre un bain est réellement relaxant. Quand on est stressé, nos muscles et nos articulations se tendent. Cette tension entraîne souvent des maux de tête, des courbatures, des douleurs chroniques et même une grande fatigue. Ajoutez à votre eau du sel d’Epsom en vente chez Rachelle Béry. Ce minerai à base de magnésium et de sulfate est immédiatement absorbé par la peau lorsqu’il est mélangé à l’eau. Le bain est donc l’une des meilleures façons de profiter des bienfaits du sel d’Epsom. Versez-en deux tasses dans votre bain et laissez-vous tremper une vingtaine de minutes. Vous serez immédiatement détendu et vous dormirez mieux.

Le yoga

C’est avec la pratique du yoga que j’ai vraiment appris à mettre mon cerveau à off. Pensez-y bien, il n’y a aucun moment dans notre vie occupée où votre cerveau se repose complètement. Même pas dans notre sommeil! À travers une série de mouvements exécutés au rythme d’une respiration synchronisée, on ne pense plus et c’est magique! Notre esprit est en symbiose avec l’air qu’on respire et avec les mouvements effectués par notre corps. Résultat? Un vrai day off pour notre mental qui surchauffe parfois… Sans oublier la distribution du sang frais vivifié jusqu’au cerveau. Rien de plus stimulant et reposant à la fois! D’ailleurs, le salon Expo Yoga aura lieu le 9 et 10 février au Palais des Congrès de Montréal! Y seras-tu?

Stéfanie Derome