Cuisine

La saison des mijotés est commencée!

la saison des mijotés est commencée!

Dans le haut de ma liste de recettes préférées : les mijotés! Contrairement à la plupart des gens, je n’attends pas le temps plus frisquet pour commencer ma saison. Quoi de plus pratique, que de commencer à popoter en grand pour la rentrée dès l’arrivée des légumes de saison. Grâce à la mijoteuse, je cuisine en double pour les lunchs. Je fais un peu de mise en place le soir, j’allume l’appareil le matin et en revenant du boulot, mes recettes embaument toute la maison. Je ne cours jamais et je n’ai jamais chaud au-dessus de mes fourneaux. Et par-dessus le marché; je cuisine bio, je cuisine local!

Mon clin d’œil de nutritionniste!

D’un point de vue de la santé, j’aime particulièrement faire « mijoter », car cela me permet d’utiliser peu de matières grasses étant donné que je cuis tous mes ingrédients ensemble! Je privilégie des bouillons de légumes, de bœuf et de volailles réduits en sodium et je complète en partie par des jus de fruits et de légumes pour une touche encore plus parfumée! Les plats mijotés sont aussi une savoureuse occasion d’augmenter sa consommation quotidienne de fruits et de légumes.

Mes secrets de chef!

Légumes… et fruits

  • La clé du succès pour des légumes et des fruits savoureux réside dans une cuisson uniforme :
    • couper les légumes racines, qui demandent un temps de cuisson plus long, comme les pommes de terre, les navets, les carottes, les panais et les radis en morceaux de 2,5 cm (1 po);
    • couper en plus gros morceaux les légumes et les fruits qui demandent un temps de cuisson plus court comme les poivrons, les courgettes, les aubergines, les pommes, les poires et j’en passe;
    • pour les plus petits et plus fragiles de ce monde, comme les pois mange-tout, les fruits à noyau et les petits fruits, les ajouter simplement une heure avant la fin de la cuisson.

Fines herbes et épices

  • En raison de la durée de cuisson prolongée, il est préférable d’utiliser des herbes fraîches en tiges et des épices entières.
  • Les herbes et les épices séchées ou moulues perdent souvent de leur saveur dans la mijoteuse. Utilisez-les surtout en fin de cuisson pour rectifier l’assaisonnement.
  • La puissance gustative des fines herbes et des épices est parfois difficile à prévoir. Utilisez-les en quantité modérée puis goûtez et rectifiez l’assaisonnement avant de servir.

Viandes et volailles

  • Enrobez les pièces de viande de farine et faites-les revenir à la poêle. Le rôtissage apporte une petite touche de saveur qui fait toute la différence.
  • Assurez-vous que tous les morceaux de viande ou de volaille sont de la même grosseur pour obtenir une cuisson uniforme.

Sur ce, bon appétit et que la saison des mijotés commence!

L’équipe de nutritionnistes de Rachelle-Béry