Mieux-être

Guide de remise en forme pour paresseuses

Guide de remise en forme pour paresseuses

Sofa, croustilles et chocolats, voilà à quoi pourraient ressembler vos trois prochains mois si vous attrapez le fameux syndrome d’après Fêtes.

Votre motivation est carrément à 0 sur 10, mais quand viendra le printemps, vous allez regretter les paresseuses que vous avez été (et assez vite merci!). Laissez-moi vous « fouetter » gentiment de mes conseils.

Trouvez-vous un objectif

Avant même de se lever de son sofa, on doit trouver la motivation qui nous aidera à ne pas lâcher après la première semaine. Au début, c’est excitant de bouger. Mais rapidement, la routine et les obligations sont de retour. Il est donc important d’avoir un objectif précis, et de trouver une activité motivante! Par exemple, avoir plus d’énergie, se sentir bien, vouloir être belle dans son maillot pour un voyage ou rentrer dans une plus petite taille de pantalon l’été prochain. De cette façon, on restera motivée jusqu’à l’atteinte de notre but. Je vous déconseille la balance! Les chiffres peuvent être trompeurs et même source de démotivation, car souvent le corps change, mais la balance bouge peu. La raison est bien simple : le muscle est plus petit, mais pèse plus que le gras.

Trouver un entraînement motivant

Il est parfois ennuyeux et démoralisant de s’entraîner seul sans partenaire et sans entraîneur pour nous pousser. On pense alors à un entraîneur privé, mais c’est souvent trop dispendieux! La bonne nouvelle, c’est qu’il existe maintenant plein de cours de groupe qui vous apporteront autant de plaisir que de résultats. Saviez-vous que tous les centres de conditionnement physique offrent au moins un essai gratuit, que ce soit du bootcamp, du yoga ou du pilates? Alors gâtez-vous et essayez plein d’endroits!

Se fixer des objectifs réalistes

La moindre activité physique fera une différence pour les sédentaires. Décider d’aller s’entraîner trois heures le soir, au moins quatre jours par semaine, ce n’est pas un objectif réaliste. Commencez simplement par marcher davantage. La majorité pense que la marche n’est pas une activité physique, pourtant elle le devient si on ne bouge pas beaucoup. Commencez par vous fixer un objectif de deux fois par semaine en séance de groupe ou au gym, puis augmentez graduellement à quatre fois par semaine.

Effectivement, il est plus facile de mettre la barre moins haute et d’être fiers de nos réalisations, et ensuite d’augmenter la cadence ou la fréquence graduellement.

Trouver la bonne activité

Que ce soit la marche, la natation ou l’entraînement, aucune activité physique n’est meilleure qu’une autre. Le but, c’est de bouger. La seule façon de s’investir à fond dans une activité, c’est d’aimer ça. Il faut donc bien la choisir!

Vous ignorez ce que vous aimeriez faire? Partez alors à la chasse aux essais gratuits, comme mentionnés plus haut. Présentez-vous à un cours, essayez-le et passez à un autre si ça ne nous allume pas. Si vous essayez trois ou quatre nouvelles disciplines, ce sera déjà mieux que de passer vos soirées sur le sofa à manger du maïs soufflé!

Un rendez-vous doux avec soi-même

Une fois l’activité trouvée, on l’inscrit à notre agenda, comme un rendez-vous. Et là, pas question de procrastiner! Il faut voir ces rendez-vous comme des réunions avec soi. Comme pour une date, on se prépare avant, on est à l’heure et on donne le meilleur de soi-même!

Enfin, débarrassez-vous des croustilles, du chocolat ou de tout autre aliment tentant qui pourrait nuire à l’atteinte de vos objectifs.

Si on s’y met immédiatement, on sera top shape pour profiter pleinement du printemps, et surtout de l’été! On se lève dans 3, 2, 1… GO!

Stéfanie Derome
CEO MissFit Mtl
514 691-6898