Mise à jour rappel oignons rouges : Tous les oignons en vente dans nos magasins, ainsi que tous les produits qui peuvent en contenir, proviennent de fournisseurs non concernés par le rappel et peuvent être utilisés et consommés en toute sécurité. En savoir plus.

Contrôle du poids

Écouter son appétit

Écouter son appétit

Les régimes miracles sont nombreux et très populaires. Pourtant, ils sont loin d’être la clé du succès lorsqu’on vise une perte de poids permanente. En effet, ils provoquent un effet yoyo, impliquant certes une perte de poids rapide au début, mais aussi une reprise du poids d’origine bien vite dans la majorité des cas! Le meilleur moyen pour perdre du poids reste encore d’écouter son appétit et les signaux qui sont envoyés par son corps. Mais comment faire? La société industrialisée dans laquelle nous vivons nous incite à manger au-delà de notre faim et à surconsommer. Il est donc facile d’oublier que la base de l’alimentation repose sur le concept de la faim.

Cinq trucs pour vous aider à écouter votre corps et votre appétit

 

  1. Manger lentement. Saviez-vous qu’il faut 20 minutes au cerveau pour avertir l’estomac qu’il a suffisamment mangé? En mangeant trop vite, on ingère souvent plus de calories que nécessaire avant même que l’estomac se rende compte que l’on a commencé à manger. Conclusion? Profitez du moment, relaxez et mangez lentement!
  2. Éviter de manger en regardant la télévision. Il est maintenant prouvé que manger devant la télévision incite à manger davantage. Ce phénomène s’explique aisément puisque le cerveau étant distrait par la télévision se trouve donc moins attentif aux signaux envoyés par l’organisme
  3. Arrêter quand on n’a plus faim. Vous, comme moi, avez probablement été élevé en vous faisant dire : « Fini ton assiette si tu veux manger du dessert ». Continuer à manger quand l’appétit n’y est plus dérègle les signaux et favorise une prise de poids à long terme. Nous devrions prendre exemple sur les enfants, eux qui savent si bien écouter les signaux de satiété!
  4. Gérer ses émotions. La peine, la colère ou encore la tristesse peuvent influencer la consommation d’aliments et être la cause de bien des « fausses faims ». Si ça n’arrive qu’une fois de temps en temps, il n’y a évidemment aucun problème. Si le phénomène est récurrent, il serait important de trouver des nouvelles façons de répondre à ses besoins émotifs.
  5. Miser sur les aliments qui favorisent le sentiment de satiété. Les aliments riches en fibres sont d’excellents alliés lorsqu’on veut apprendre à écouter nos signaux de satiété. Prenant de l’expansion dès leur arrivée dans l’estomac, les fibres envoient rapidement un signal au cerveau pour lui dire qu’il a suffisamment mangé. Voilà pourquoi on recommande de mettre chaque jour au menu des produits céréaliers à grains entiers, des fruits, des légumes ainsi que des légumineuses.

L’équipe de nutritionnistes de Rachelle-Béry