Thé et épices

De quoi vous réchauffer d’ici la fin de l’hiver

de quoi vous réchauffer c'ici la fin de l'hiver

Êtes-vous comme moi? Avez-vous encerclé au gros crayon feutre la case du 21 mars sur votre calendrier? Un gros crayon feutre sélectionné pour sa couleur bien éclatante. Ou peut-être, êtes-vous de ceux et celles qui ne comprennent pas que j’effectue avec une certaine fébrilité le décompte de l’arrivée du printemps. Une barrière psychologique à franchir même s’il reste sans doute encore quelques journées un peu… frisquettes à prévoir au calendrier!

Je ne hais pas l’hiver. Bon, un peu tout de même, surtout lorsqu’il ne semble pas vouloir toucher à sa fin. Mais somme toute, certains incontournables me manquent chaque fois que le soleil revient. Entre autres, je suis une grande adepte de l’après-sport! De celles qui aiment profiter du foyer, du chalet et de la fameuse boisson chaude… au choix du moment. Un peu « matante et boule de laine » si vous voulez, mais je ne suis pas la seule, avouez?

Thés et tisanes de toutes sortes, espresso, cappuccino, americano ou allongé, lait au miel, chocolat chaud, etc. Il y en a pour satisfaire toutes les âmes un peu frileuses comme moi. Pour ceux et celles pour qui épices chaudes riment avec réconfort, le thé chai a de plus en plus la cote… infusé ou en version latte, c’est ma boisson préférée.

Saviez-vous que le terme chai en hindi, veut dire thé? Un peu tautologique de dire thé chai alors! En Inde, on appelle plutôt masala chai ce mélange de thé noir et d’épices très sucré. Comme dans toutes bonnes recettes indiennes, il n’y a pas de mélange d’épices officiel pour le fameux masala chai. Chaque famille a sa solution magique, son mélange bien proportionné dont seules les matriarches ont le secret. On y trouve cependant quelques épices bien classiques comme le gingembre, la cannelle, la cardamome, la fleur d’anis étoilé, le poivre, le clou de girofle, la muscade et parfois le cumin, la coriandre et le fenouil.

J’aime bien concocter mon propre thé. Ça réchauffe et ça embaume la maison! Et comme je suis novice et que ma recette ne vient pas d’une vieille tradition familiale, je me permets de vous dévoiler les secrets de ma préparation.

  • Préchauffer le four à 120 °C (250 °F).
  • À l’aide d’un économe, éplucher 2 oranges de manière à obtenir de belles écorces. Sur une plaque à cuisson tapissée de papier parchemin, bien étaler les écorces d’oranges. Cuire au four de 20 à 25 minutes, ou jusqu’à ce qu’elles aient séché. Retirer les écorces du four et les hacher grossièrement.
  • Sur une plaque à cuisson, étaler 4 bâtons de cannelle et 3 noix de muscade écrasés (peut-être aurez-vous besoin d’un bon marteau), 6 fleurs d’anis étoilé, 6 gousses de cardamome, une dizaine de clous de girofle, 10 ml (2 c. à thé) de grains de poivre mélangés et les graines de 2 gousses de vanille. Faire rôtir 10 minutes ou jusqu’à ce que les épices dégagent leurs arômes. À l’aide d’un mortier, moudre le mélange d’épices.
  • Dans un contenant d’environ 250 ml (1 tasse), mélanger les écorces et les épices avec 125 ml (½ tasse) de thé noir. Pour une touche sucrée, y ajouter un peu de gingembre confit coupé en petits dés.

Pour préparer un thé, déposer 15 ml (1 c. à soupe) du mélange dans une boule à thé et laisser infuser environ 10 minutes dans 375 ml (1 ½ tasse) d’eau bouillante. Pour un latte, que je conseille fortement, faire infuser directement dans du lait chaud et ajouter du miel au goût.

Bonne dégustation et surtout bon printemps, un peu à l’avance!

L’équipe de nutritionnistes de Rachelle-Béry