Rubrique santé

Saviez-vous que le soya est la meilleure source de phytoestrogènes de notre alimentation? Bien que les aliments miracles n’existent pas, certains ont de réels effets bénéfiques, par exemple le tofu.

Un secret à partager

On retrouve des phytoestrogènes principalement dans le soya, sous toutes ses formes savoureuses !

Tofu ferme Idéal mariné, ajouté aux sautés de légumes et aux soupes, ou encore grillé sur le barbecue
Boissons de soya (nature ou aromatisées)   Telles quelles ou pour remplacer le lait dans le café, les céréales et les recettes
Graines de soya rôties et croquantes À ajouter aux mélanges de noix ou à saupoudrer sur le yogourt
Croustilles de soya Pour une grignotine santé  
Poudings, mousses et yogourts à base de soya Rien de tel pour la collation ou comme dessert
Edamame (fèves de soya) À servir comme légume d’accompagnement ou à ajouter aux sautés de légumes
Miso (pâte de soya fermentée) Pour remplacer le bouillon dans les soupes et les recettes     


De précieux bienfaits

Les phytoestrogène et les protéines de soya sont associés à plusieurs bienfaits

Le soya :

  • améliorerait la santé des os, principalement chez les femmes ménopausées;
  • aiderait à prévenir les maladies du cœur en agissant favorablement sur le cholestérol.


Soya et ménopause... mythe ou réalité?

Plusieurs femmes rapportent des effets bénéfiques liés à la consommation de soya. Les connaissances scientifiques actuelles ne semblent cependant pas démontrer un lien aussi clair. Malgré cela, nous sommes gagnants à intégrer le soya à notre menu pour tous ses autres bienfaits santé et pour plus de saveur et de variété!

Que sont les phytoestrogènes?

Il s’agit de composés actifs retrouvés dans les plantes qui agissent de manière semblable à l’œstrogène, hormone sexuelle produite par les ovaires. C’est ce qui les rend si intéressants pour les femmes en période de ménopause.

Le soya : à mettre au menu!

En plus d'être la principale source alimentaire de phytoestrogènes, la fève de soya et les produits issus du soya sont également riches en vitamines et en minéraux, tout en étant faibles en gras saturés et en cholestérol. La fève de soya entière et l’edamame (fève de soya fraîche) sont même riches en fibres. De plus, les protéines du soya sont complètes au même titre que les œufs, le lait ou la viande et la teneur en oméga-3 du soya en fait une source de bons gras.

Combien en consommer?

Il n’existe aucune recommandation quant à la quantité de phytoestrogènes à consommer quotidiennement. Toutefois, le Guide alimentaire canadien recommande à tous, hommes, femmes, petits et grands, de consommer régulièrement des substituts de viande comme des légumineuses ou du tofu. Il mentionne également que l’on peut utiliser des boissons de soya enrichies pour remplacer le lait.

Et les suppléments?

Les connaissances actuelles quant aux effets des suppléments sur les symptômes de la ménopause ne permettent pas de recommander ce type de supplément. L’aliment reste toujours le choix le plus avantageux!

Du tofu au menu... pourquoi pas?

Le tofu absorbe facilement la saveur des aliments ou des assaisonnements avec lesquels on le marie. Que ce soit sous sa forme plus ferme ou plus veloutée, il se prête à une grande variété de recettes. Essayez-le dans des crèmes de fruits, des trempettes, des mayonnaises, des crèmes de légumes, des frittatas et même dans la préparation de smoothies.

Voici des recettes pour mettre le tofu et le soya au menu :

Testez vos connaissances en matière de phytoestrogènes. Peut-être en apprendrez-vous davantage sur le sujet!

1
Les phytoestrogènes sont des composés d’origine :
a. animale
b. végétale